Nombre total de pages vues

vendredi 19 décembre 2008

Déprivatisons Rio TInto ALCAN et PRICE pour que les profits restent ici et soient distribués agalement entre nous

Abécédaire de http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/10/12041009465290239.gif

Le plus gros site.7500 Sujets Inédits, SCOOPS, Solutions. Cliquez : les lettres/chiffres
http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062008434188.gif-2-3-4 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/12042506173533288.gif-2 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/12042506204935221.gif-2-3-4 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425061913933534.gif-2-3 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062110347847.gif-2-3-4 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062134935688.gif -2-3 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062204237893.gif-2-3 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/12042506222636998.gif-2-3 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062255438617.gif-2-3http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062337638754.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062403338170.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062425140981.gif-2 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062450539524.gif-2-3-4 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062510641213.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/12042506261342787.gif http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062642847544.gif-2 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062715242602.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062735441948.gif-2-3 http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425062756642939.gif-2-3 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062826641574.gif-2-3 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062848843142.gif http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062909746377.gif-2-3 http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062933244160.gif http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/25/120425062957747088.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/25/120425063032246767.gif http://nsa21.casimages.com/img/2012/04/20/120420050859839817.gif
Pour les visuels, cliquez ici ----> Humanité Reine
Déclaration Universelle des Droits de l'Homme: Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."
http://nsa22.casimages.com/img/2012/05/04/120504075342334160.gif À LIRE ET RELIRE

Déprivatisons les milliardaires Entreprises pour qu'elles ne créent plus des autos faites pour briser rapidement (c'est voler notre argent et le fruit de notre travail): afin de construire des BIENS DURABLES comme des autos qui ne brisent presque plus ---- c'est ça en avoir pour son argent et avoir une Économie Rationelle et Intelligente. Nous avons tout inversé, il urge de tout ramener `a l'endroit..... Vers des États HUMANISTES et une Économie du Partage entre tous les Pays.

=====================================





Pourquoi des guerres ? Nous allons y répondre mais d'une façon différente tout en considérant les différences de coutumes et de croyances entre les peuples; le Commerce International, les Armées en arrière de tous les États, ....... et l'Angleterre qui tient à sa monarchie mondiale, et ....

" Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin . " L'industriel Henry Ford.

====================================

======================

=========



Des Multinationales criminelles de guerre ont contribuées à tuer les 6 millions de Juifs

Ford, GM et les nazis



Dernière mise à jour le lundi 30 novembre 1998, 09 h 20 CODE_HAE.

Dans son édition de lundi le Washington Post affirme que des historiens et des juristes ont découvert, preuves à l'appui, que les constructeurs automobiles américains Ford et General Motors ont collaboré avec le régime nazi pendant la guerre.

Un rapport de l'Armée américaine en date du 5 septembre 1945, accusait la filiale allemande de Ford d'avoir servi d'arsenal au nazisme pour les véhicules militaires, avec le consentement de la maison mère.







GM aurait joué un rôle déterminant dans l'invasion de la Pologne et de l'URSS par les troupes d'Hitler.



General Motors, recevra d’Hitler l’ordre de l’Aigle d’Or

HENRY FORD QUI REÇOIT la médaille de l'Aigle d'Or des Nazis.



En outre, le chef de laVermittlungstelle Wehrmacht, Carl Krauch, était aussi le directeur de Ford Motor Co. en Allemagne. En avril 1943, une enquête menée par le gouvernement américain sur les filiales de Ford en France conclut que « leur production ne bénéficie qu’à l’Allemagne et aux pays que celle-ci occupe ». En outre, « l’activité accrue des filiales françaises de Ford pour le compte des Allemands est approuvée par lafamille Ford en Amérique ».

La fameuse photo avec les quatre lors de la conférence de Munich : Chamberlain, Daladier, Hitler, Mussolini





Pour dominer le Monde, se sont unis : la Grande Bretagne, Esso, ALCAN, Massy-Ferguson, Otis Elevator Vauxhall, GM, International Harvester, Chrysler…





La Bank of England est détenue par la famille Rotschild et ces derniers furent mis en place par la Reine-Mère.



=========================

Henry Ford : "Ni les Alliés, ni l’Axe ne devraient gagner la guerre. Les USA devraient fournir aux deux camps les moyens de continuer à se battre jusqu’à ce que tous deux s’effondrent."



=========================

Sans Ford (et d'autres industriels et penseurs de differentes nationalités), il n'y aurait pas ete possible de faire le blitzkrieg et donc il n'y aurait pas eu l'horrible seconde guerre mondiale!!!



De plus ayant tout comme d'autres industriels, des usines dans les trois camps differents (USA,URSS ,Allemagne) ils ont fait durer la guerre le plus longtemps possible pour un max de benefice et pour marquer du mieux possiles esprits pour qu'ils desirent la paix grace a un gouvernement mondial crée grace aux nombreuses unions economiques (union europeenne, union mediterraneenne, union nord americaine, union asiatique,...)!!!





La Compagnie Ford par exemple, bénéficie de l'abondante main-d'œuvre gratuite ou à très bon marché, que le système concentrationnaire nazi suscite.





Et ces multinationales de guerres demeurent impunies et mènent encore la Planète.... elles osent même venir nous quêter des aides financières comme GM le fait aux américains et sans se gêner de faire en même temps des centaines de mises à pieds...... Nationalisons toutes les Multinationales, elles doivent être LE BIEN DE L'HUMANITÉ et tous les profits doivent être distribués également entre tous les les adultes du Monde Entier





=================================

Comment LONDRES, par General Motors, a créé et

mobilisé le Troisième Reich
Le 2 Mai 1934, le président de General Motors Corp outre-mer se trouve à une rencontre avec Adolf Hitler dans son bureau de la chancellerie. James D. Mooney a pris avec lui deux cadres supérieurs du GM division allemande, Adam Opel AG



QUAND DES MULTINATIONALES SONT AU-DESSUS DE NOS PAYS ET ALIMENTENT LA RUSSIE, L'ALLEMAGNE.....





Sloan, président de GM en 1937, a dit que les actionnaires de GM était «trop gros» pour être entravé par les "petits chicanes internationale», selon une enquête du Congrès. Et SLOAN banaisait sa relation avec les nazis en disant que ce n'était que des relations d'affaires (affaires criminelles)....



Opel --- FILIALE DE GM en Allemagne --- Opel produit des camions, des moteurs de bombardiers, des mines, de torpilles de détonateurs et d'autres matériels de guerre, une quantité importante de celui-ci par la sueur de milliers de prisonniers ou travailleurs forcés d'autres travailleurs; certains de ces travailleurs ont été torturées si elles ne répondent pas aux attentes.

Opel --- FILIALE DE GM en Allemagne --- Opel produit des camions, des moteurs de bombardiers, des mines, de torpilles de détonateurs et d'autres matériels de guerre, une quantité importante de celui-ci par la sueur de milliers de prisonniers ou travailleurs forcés d'autres travailleurs; certains de ces travailleurs ont été torturées si elles ne répondent pas aux attentes.





Escroqueries de GM



Le 2 Octobre 1946, une note du ministère de la Justice a atterri sur le bureau de J. Edgar Hoover, en décrivant les éléments de la conspiration GM.


En effet, GM a mobilisé le Troisième Reich, la société a également été la tête d'une conspiration criminelle à saper les monopoles de transit de masse dans des dizaines de villes américaines pour le TRAFIC DES DROGUES aux États-Unis et du pétrole... Le ministère de la Justice a découvert que National City Lines vient d'une société de façade pour General Motors, dans la ligue avec Mack Truck, Phillips Petroleum, Standard Oil de Californie et de pneus Firestone - tous les intérêts pétroliers. Les sociétés sont devenues les principaux actionnaires préféré de National City Lines, mais exploité dans les coulisses.... En avril 1947, les actes d'accusation alléguant deux chefs d'accusation de conspiration criminelle ont été prononcées contre General Motors, Mack Truck, Phillips Petroleum, Standard Oil de Californie et de pneus Firestone, ainsi que contre de nombreux dirigeants clés des entreprises. CES SOCIÉTÉS ONT ÉTÉ CONDAMNÉES À DES AMENDES RIDICULES DE 1000 $ ET 5000$ le premier avril 1949.



were branded as Boron. In the 1980s, British Petroleum bought Truckstops of America, then adding Gulf’s southeastern units as Gulf oil regrouped. Then they



Le Royaume-Uni a utilisé toutes ces multinationales pour diviser les pays en les alimentant de technologies de guerres..... car le but pour les anglais était d'expérimenter et de développer divers outils....... mais toujours de guerres évidemment.




En Juin 1940, après la chute de la France, Henry Ford fait produire des moteurs Rolls-Royce pour avions de combat britanniques, et aussi en Allemagne



Et plein de fillettes seront enlevées par les Allemands pour
travailler à l'usine Ford े

===============





ESSO ou EXXON Mobil appartient à John Davison Rockefeller, fondateur de la Standard Oil

Les Actionaires : Angleterre : Barclays (4,42 %); JP Morgan Chase (1,40 %)….. Chiffre d’affaires : $404,5 milliards USD (2007).







Durant la Seconde Guerre mondiale, ESSO finance une partie de l'armement d'Hitler.



Les pays riches et puissants se sont construits sur la guerre, le meurtre, l’exploitation et le pillage des autres pays.



La puissance économique des multinationales dérive des concessions des États d’origine. ITT, firme pétrolière et d’autres sont accusés d’intervenir dans la politique d’autres pays, d’où elles tirent de gros profits ; d’acheter des dirigeants, des officiers supérieurs, de fomenter des Coups d’États…



L’ÉCONOMIE ET LE SYSTÈME AMÉRICAIN SONT FONDÉS SUR LE VOL ET L’EXPLOITATION …….. LES VÉRITABLES TERRORISTES SONT L’ÉCONOMIE ET LES PUISSANCES DERRIÈRES

FORD, IBM, GÉNÉRAL ÉLECTRIC, GM, IT&T ……. TOUS ONT PARTICIPÉES À LA GUERRE D’HITLER



Ils doivent le reconnaître et faire des excuses mondialement





Ford, General Motors et le Troisième Reich : une collaboration ...



General Motors, IBM, Standard Oil et bien d'autres ont été classés les rapports avec les ennemis des États-Unis diffusé dans les instances publiques. However, one criminal has had little exposure - Prescott Bush, father and grandfather to two occupants of the Whitehouse.

Cependant, un criminel a eu peu d'exposition - Prescott Bush, père et grand-père de deux occupants de l'Whitehouse.



GM, qui a été commandé par la famille de dupont pendant les années 30, a possédé 80% des actions d'Opel AG, qui ont fait 30% des voitures du tourisme de l'Allemagne. Hitler Aidant : Quand les divisions du panzer de Hitler roulées en la France et l'Europe de l'Est, elles montaient dans les camions d'Opel et tout autre équipement. Opel a gagné à GM des $36 millions lourd dans 10 ans avant que la guerre a éclaté, mais parce que Hitler a interdit l'exportation du capital, le GM a réinvesti les bénéfices à d'autres compagnies allemandes. Au moins $20 millions ont été investis aux compagnies possédées ou commandées par des fonctionnaires de nazi.



Le GM a pu avoir même tracé contre l'administration de Roosevelt. Selon Charles Higham en son livre "commerce avec l'ennemi," les représentants de GM se sont réunis secrètement avec le von Killinger de baron Manfred, le chef occidental Nazi de la côte de l'Allemagne de l'espionnage, et le von de baron Tippleskirsch, général Nazi de consul et chef de Gestapo, à Boston 23 novembre 1937. Le groupe "a signé un accord commun montrant l'engagement total à la cause Nazie à l'avenir indéfini," et a proclamé que "en raison de l'attitude de Roosevelt envers l'Allemagne, tout effort doit être fait pour l'enlever par défaite à la prochaine élection. L'influence juive dans la vie politique, culturelle, et publique en Amérique doit être emboutie dehors. La pression et la radio doivent être subventionnées pour enduire l'administration, "et un führer, peut-être Sen. Burton Wheeler du Montana, devrait être dans la Maison Blanche . Bien que le groupe ait essayé de garder le secret d'accord, John représentatif M. Coffee de Washington découvert à son sujet et a fait imprimer le texte entier de l'accord dans le disque congressionnel en août 1942.





Opel, la filiale allemande de GM, et Ford-Allemagne étaient les deux premiers constructeurs de camions pour les forces militaires allemandes.



Churchill a été financé par le BOE, qui est contrôlée par les Rothschild. The Rotschilds also controlled Hitler, who was 1/4 Rothschild. Le Rotschilds également contrôlée Hitler, qui était de 1 / 4 de Rothschild.



Ford,_Edison,_Harding,_and_Firestone,_New_York_Times,_1921.JPG





HENRY FORD, fondateur de Ford Motor Company - le raccordement Nazi : Ford, un anti-Semite franc, était un grand donateur à la partie Nazie.



Henry Ford participe à l'effort de guerre allemand avec Opel, filiale de General Motors

Henry Ford crée, dans les années 1930, la première usine automobile moderne d'Union Soviétique, à Gorki. À peu près à la même époque, Henry Ford est aussi le plus célèbre des bailleurs de fonds étrangers d'Adolf Hitler, et il a été récompensé dans les années 1930 pour ce soutien durable avec la plus haute décoration nazie pour les étrangers

Ford met en place avec sa Ford Motor Company une idéologie industrielle basée sur les principes d'ordre et d'autorité. Foncièrement antisémite et furieux de découvrir que son entreprise pourrait être affectée par ce qu'il considère indigne de forces politiques[58], il n'hésite pas à accuser les Juifs d'avoir déclenché la Première Guerre Mondiale[57]. Nombreux sont les mouvements américains qui reprennent ses théories antisémites pour raviver une haine latente.

Un procès en diffamation intentée par un avocat de San Francisco et une coopération agricole juive en réponse à des articles antisémites conduisent Ford à fermer le journal en décembre 1927.





Hitler Aidant : Ford bankrolled prétendument Hitler au début des années 20, à un moment où la partie a eu peu d'autres sources de revenu. En fait, la partie pourrait avoir péri sans patronage de Ford. Hitler a admiré Ford énormément. En 1922, les temps de New York rapportés, "le mur près de son bureau dans le bureau privé de Hitler est décoré d'une grande image d'Henry Ford. Dans l'antichambre il y a une grande table couverte de livres, presque qui sont des traductions des livres écrits et édités par Henry Ford." (passages réellement empruntés de Hitler du livre de Ford le juif international à employer dans Mein Kampf).



La même année, le journal allemand Tageblatt berlinois, un ennemi de Hitler, a invité l'ambassadeur américain à étudier le placement de Ford de Hitler, mais rien n'a été jamais fait.

Ford n'a jamais nié qu'il a eu bankrolled le führer. En fait, Hitler a présenté la plus haute décoration Nazie de l'Allemagne pour des Étrangers, la croix grande de l'aigle allemand, à Ford.



Hitler fit décorer Henry Ford d'une très haute distinction nazie qui lui fut remise par le Consul

Il faut dire que Ford Motors venait d’inaugurer à Berlin une usine d’assemblage de camions pour le transport des troupes de la Wermacht.

Au début de la guerre, en 1939, tant Ford que GM convertirent leurs usines allemandes et autrichiennes vers la production d’équipement militaire. GM et Ford construisirent 90 % des transports blindés Mule, et 70 % des camions lourds du Reich. Les services d’espionnage États-Uniens considéraient ces véhicules comme la colonne vertébrale du système de transport allemand.

En Juillet 1938, avant le déclenchement de la guerre, le consul allemand à Cleveland décerna à Ford, pour son 75ème anniversaire, une Grand-Croix de l'Aigle allemand, la plus haute médaille de l'Allemagne nazie sur l'honneur que peut recevoir un étranger





March 1941, certificat du mérite allemand de FORD remis par Hitler

La filiale Ford avait débuté en 1933. Jusque décembre 1941, elle fut sous la direction des Américains Edsel Ford et Robert Sorenson. L'offensive éclair Barberousse sur l'URSS permit l'arrivée d'esclaves ; dès lors, d'immenses profits furent amassés La preuve du contrôle de l'usine de Cologne par Ford en 1941 est donnée par l'existence d'actions de 1000 reichsmark portant la signature de Ford, émises en mars 1941 : voir le fac-simile sur le site : http://www.scripophily.net/foakr19.html









CES CRIMINELS (FORD, GM.... DE LONDRES) IMPUNIS



« Henry Ford, le plus que septuagénaire milliardaire américain, est un antisémite maladif. Il accuse les Juifs d'avoir déclenché la grande Guerre et commence à les attaquer dès 1916. En 1920, il achète un hebdomadaire, le Dearborn Independant, qui lui fournit une tribune. Il entretient des relations privilégiées avec l'Allemagne nazie. Henry Ford est décoré, à Detroit le 30 juillet 1938, de l'ordre allemand de l'Aigle. Cette distinction, réservée aux étrangers, lui est remise par le consul allemand à Detroit, Karl Capp et par son homologue à Cleveland, Fritz Heiler[N 4]. Il participe le 26 juin 1940 à un dîner de gala au Waldorf Astoria de New York, destiné à célébrer la victoire allemande sur la France, après que cette dernière lui eut déclaré la guerre. »

Henry Ford a publié un ouvrage en quatre volumes, The International Jew, qui rassemble des articles parus dans le journal The Dearborn Independent. Une phrase dans un texte dédié à la salutaire « réaction de l’Allemagne contre le Juif » illustre cet esprit soi-disant "scientifique" et dont le langage est chargé de métaphores médicales : il s’agit d’une question d’« hygiène politique », parce que « la principale source de la maladie du corps national allemand [...], c’est l’influence des Juifs »

La contribution de Ford à la propagation de l'antisémitisme va au-delà de l'imprimé. Il travaille activement à former une communauté. Au départ, réunis autour du Dearborn Independent, ces hommes constituent une force importante dans l'évolution américaine de l'antisémitisme, et inclus un grand nombre de profascistes. Selon Ford, leur émigration massive d’Europe de l’Est en Amérique du Nord est une véritable invasion : le « Juif international » peut déplacer un million de personnes de la Pologne vers l’Amérique « comme un général déplace son armée[74] ». Les Juifs sont responsables de l’introduction dans les arts de la scène aux États-Unis d’une « sensualité orientale » sale et indécente, « instillant un poison moral insidieux





Il faut savoir qu'Henry Ford, comme Prescott Bush (grand-père du prés. Bush actuel en 2008) faisait parti du conseil d'administration de BBH (Brown Brothers Harriman, qui prétendait être la plus grande banque d'investissement privée du monde). Durant toutes les années 30, il n'y avait rien d'illégal à faire des affaires avec les Thyssen et nombre d’entreprises américaines, parmi les plus connues, avaient lourdement investi dans la reprise économique allemande. Cependant, tout changea après que l'Allemagne eut envahi la Pologne en 1939. Même à cette date, on pourrait soutenir que BBH était dans ses droits en continuant ses relations d'affaires avec les Thyssen, et ce jusqu'à la fin de 1941, puisque les Etats-Unis étaient techniquement toujours neutres, du moins, jusqu'à l'attaque de Pearl Harbor.







Autre livre prouvant la participation de GM, de FORD.... à armer la guerre de Londres par Hitler...... Edited and Translated by Nicholas Levis. Published by Berghahn Books, New York 2000

Hardcover, 350 pages, 59 illustrations, select bibliography, index. ISBN 1-57181-224-5



Hélas, les gens pour u job et un peu d’argent ont toujours été prêts à faire n’importe quoi…॥ Que la morale de la survie et du salaire! Ô Citoyens : ne soyez plus jamais achetables, restez intègres et préférez vivre même pauvrement qu’en tueurs et complices de tueurs internationaux! Ne soyez plus jamais COMPLICES d’aucune guerres! POPULATIONS ASSASSINES, DES MÈRES ET DES PÈRES VENDUS

























Sans l'aide des États-Unis des industriels, Hitler n'auraient jamais été en mesure de mener la Seconde Guerre mondiale. GM, qui a été contrôlé par la famille du Pont

during the 1930s, owned 80% of the stock of Opel AG, which made 30% of pendant les années 1930, appartenant à 80% du stock d'Opel AG, qui fait 30% de

Germany's passenger cars.* De l'Allemagne des voitures particulières .*





















Ford Werke AG produced more than 10,000 of these vehicles on special order from the Wehrmacht in 1943

























Raymond Aron, le chef de file français du Congrès pour la liberté de la culture 1950



JPEG - 26.8 ko
Raymond et Suzanne Aron avec leur officier traitant de la CIA, Michael Josselson, et Denis de Rougemont






==============

ENTREPRISES MILITAIRES DE GUERRES

LA REINE-MÈRE EN ARRIÈRE DE CES GRANDES FAMILLES



==============



Pendant des dizaines d'années, des rumeurs liant lde grandes familles américaines (Bush, Ford, Kennedy, Rockfeller, etc...)

à la machine de guerre nazie ont circulé.

=========

Standard Oil mai ont également contribué à diffuser pro-nazis dans la littérature

fortune fondée sur le sang des Juifs

Hitler eSt admirateur du seigneur de la presse britannique Randolph Hearst et Irénée Du Pont, le chef de Du Pont de confiance qui, selon Charles Higham, a déjà "tout à fait suivi la carrière du futur Fuhrer dans les années 1920, et soutenu financièrement. Eventually, most American captains of industry learned to love the Fuhrer. Finalement, la plupart des capitaines américains de l'industrie appris à aimer le Führer.



James Mooney, qui dirigeait les filiales européennes étrangères de GM, eut des entretiens avec Hitler deux semaines après l’invasion de la Pologne, ...











Il y a près de soixante ans, les GIs américains qui se battaient en Europe contre les troupes d’Hitler eurent la surprise de découvrir que les militaires allemands conduisaient des camions Ford.

S’ils avaient porté leurs regards vers le ciel, ils auraient pu voir voler les avions nazis construits par Opel, une filiale de General Motors (GM). En 1939, les filières allemandes de General Motors et Ford approvisionnaient 70% du marché allemand de voitures.

Les filiales allemandes de ces deux géants de l’automobile ont aussi fabriqué du matériel militaire pour les armées de l’Etat fasciste. Des recherches historiques ont établi que certains des dirigeants de ces deux firmes collaborèrent à la conversion en industries militaires des usines Ford et GM d’Allemagne et des zones occupées de France et de Pologne.

=============



Au sujet des rapports entre Ford et les Nazis, l’historienne Miriam Kleinman écrit : "Quand vous pensez à Ford, vous pensez au baseball ou aux donuts. Vous ne pensez pas au portrait d’Henry Ford qu’Hitler avait accroché dans son bureau."

=================



De fait, les rapports entre Henry Ford et le dictateur allemand sont antérieurs à la prise de pouvoir par les Nazis, en 1933. Parmi les anti-sémites, Henry Ford s’est distingué en publiant de nombreuses calomnies contre le peuple juif dans un journal qui lui appartenait. Si bien qu’en 1931, Hitler disait, dans le Detroit News : "Je considère Henry Ford comme une inspiration." L’admiration était apparemment réciproque. En juillet 1938, Henry Ford acceptait une médaille du gouvernement allemand, la plus grande récompense qui pouvait être remise à un étranger par les Nazis. Un mois plus tard, James Mooney, un haut dirigeant de GM, recevait également une médaille du gouvernement allemand "pour les grands services rendus au Reich." L’écrivain anglais Charles Higham cite ces paroles de Mooney, en 1940 : "Hitler est dans le vrai, et je ne ferai rien qui puisse le contrarier." A la fin de la guerre, Henry Schneider, un enquêteur de l’armée américaine, qualifiait la filiale allemande de Ford d’"arsenal du nazisme, du moins pour les véhicules militaires". D’après Schneider, ce dispositif avait l’approbation des dirigeants de Ford, aux USA. La reconnaissance des Nazis pour Ford et GM était bien fondée : les camions "Blitz", produits dans une usine construite par GM à Berlin, étaient une composante majeure de la "Blitzkrieg", l’agression allemande contre ses pays voisins : la Pologne, l’URSS et la France. Opel, la filiale allemande de GM, et Ford-Allemagne étaient les deux premiers constructeurs de camions pour les forces militaires allemandes.



La relation mutuellement avantageuse entre les deux géants américains de l’automobile et l’Etat fasciste dépassait largement le cadre du commerce de camions. Schneider affirme que Ford livrait aux Allemands de grandes quantités de caoutchouc, une matière vitale pour assurer la mobilité des armées fascistes. L’écrivain Snell accuse GM d’avoir fourni au régime nazi la technologie nécessaire pour produire du carburant synthétique. Snell dit avoir été informé par le chef des armées nazies Albert Speer que, sans cette technologie, Hitler "n’aurait jamais songé à envahir la Pologne." Le déchaînement de la guerre en 1939 n’a donc pas du surprendre GM ou Ford ; ces deux firmes qui ont rivalisé pour le marché allemand depuis les années 1920. James Mooney, qui dirigeait les filiales européennes étrangères de GM, eut des entretiens avec Hitler deux semaines après l’invasion de la Pologne, à la suite de quoi les filiales allemandes de GM continuèrent de fabriquer du matériel de guerre pour l’armée nazie.

La France occupée par les Allemands continuèrent de produire des camions pour l’armée nazie après 1941, et que Ford ouvrit une autre filiale en Algérie, pour fournir au Général Rommel des camions et des voitures blindées. En avril 1943, le secrétaire américain au trésor Henry Morgenthau estimait que la production de la filiale française de Ford était "au seul profit de l’Allemagne", qui avait "clairement démontré sa volonté de protéger les intérêts de Ford."



Ford recevant une récompense des officiels nazis





Sloan et Ford n’étaient pas les seuls à entretenir des relations privilégiées avec les Nazis : c’était aussi le cas du patriarche de la famille Bush, Prescott Bush. L’enthousiasme suscité par Hitler chez une large fraction de la classe dirigeante américaine est une expression claire du fait que ce n’est pas la bonne classe sociale qui détient le pouvoir.



Quant au fait que GM, Ford et toute leur classe de sangsues assoiffées de profit continuent de mener les affaires de ce pays et du monde entier, il démontre clairement la nécessité d’un changement complet !

Ford, General Motors et le Troisième Reich : une collaboration “hautement profitable”

GM et Opel étaient impatients, désireux et rouages indispensables dans le Troisième Reich de l 'réarmement géant, un réarmement que, comme beaucoup l'ont craint durant les années 1930, permettrait à Hitler à la conquête de l'Europe et de détruire des millions de vies .









=====================

À l’époque, ce magnat présidait la German Steel Trust, consortium de l’industrie de l’acier fondé par Clarence Dillon, un des hommes forts de Wall Street. Samuel Bush, père de Prescott, grand-père de George senior et arrière-grand-père de George junior, l’actuel président des Etats-Unis, était un collaborateur de confiance de Dillon. En 1923, Harriman et les Thyssen décidèrent de créer la banque et nommèrent à la présidence Prescott, père de George Herbert Walker. Ils créèrent plus tard, en 1926, l’Union Banking Corporation (UBC) et mirent à sa tête Prescott. Cette même année, il fut nommé vice-président et associé de la Brown Brothers Harriman. Les deux sociétés permirent aux Thyssen d’envoyer leur argent d’Allemagne aux États-Unis via les Pays-Bas. « Bien que d’autres sociétés aient aidé les nazis (la Standard Oil, la Chase Bank de Rockefeller ou les grands constructeurs de voitures nord-américains comme FORD et GM), les intérêts de Prescott Bush étaient beaucoup plus profonds et sinistres », écrit l’économiste nord-américain Victor Thorn. Thorn ajoute que « la UBC devint la voie secrète de la protection du capital nazi ; il partait de l’Allemagne aux États-Unis en passant par les Pays-Bas. Et quand les nazis avaient besoin de renouveler leurs provisions, la Brown Brothers Harriman envoyait directement des fonds en Allemagne ».

La UBC recevait donc l’argent des Pays-Bas et la Brown Brothers Harriman le renvoyait. Et qui faisait partie de la direction de ces deux compagnies ? Prescott Bush en personne, le premier blanchisseur d’argent des nazis.



Du Pont de GM et Rockefeller 's Standard Oil of New Jersey a collaboré avec IG Farben, le nazi chimique du cartel, pour former d'éthyle GmbH. This subsidiary, now called Ethyl Inc., built German factories to give the Nazis leaded gas fuel (synthetic tetraethyl fuel) for their military vehicles (1936-1939). Cette filiale, maintenant appelé Inc éthyle, construit des usines allemandes de donner les nazis au plomb gaz combustible (carburant synthétique tétraéthyle) de leurs véhicules militaires (1936-1939). Snell quotes from German records captured during the war: Snell prix records de l'allemand capturé pendant la guerre:

"Le fait que, depuis le début de la guerre, nous pourrions produire du plomb tétraéthyle est entièrement dû à des circonstances qui, peu de temps avant, les Américains [Du Pont, GM et Standard Oil] nous a présenté avec les usines de production avec des connaissances expérimentales. Sans-plomb tétraéthyle la méthode actuelle de la guerre serait impensable. "

En 1934, la Commission d’enquête du Sénat confirma « les soupçons [de Butler] selon lesquels le big business - Standard Oil, United Fruit, le trust du sucre, les grandes banques - avait été derrière la plupart des interventions militaires qu’on lui avait ordonné de conduire ».



En Grande-Bretagne aussi, un puissant courant oligarchique soutint Hitler tout au long des années 30, jusqu’à défendre, en 1940, une paix négociée avec lui. The Link était une organisation britannique de sympathisants nazis haut placés, dirigée par Lord Halifax, le ministre des Affaires étrangères et futur ambassadeur aux Etats-Unis. Parmi les personnalités pro-nazies, il y avait aussi le duc de Windsor. En été 1937, le duc rencontre deux envoyés d’Hitler, Rudolf Hess et Martin Bormann, à l’hôtel Meurice à Paris, où il promet d’aider le premier à contacter le duc d’Hamilton, un homme directement lié à Himmler et à Kurt von Schröder, à la Schröder Bank et à la synarchiste Banque Worms. Hess était déterminé à forger une alliance avec la Grande- Bretagne, au point où il entreprit le vol se terminant par son parachutage dramatique sur la propriété d’Hamilton en 1941. On compte aussi, parmi les fervents sympathisants d’Hitler, Montagu Norman, de la Banque d’Angleterre et de la BRI, et Lord McGowan

Signalons deux autres membres du cercle, Sir Samuel Hoare et Lord Beaverbrook. Le premier, en sa qualité de secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères en 1935, se joignit au Premier ministre français Pierre Laval pour soutenir l’invasion de l’Ethiopie par Mussolini.

Lorsque Winston Churchill arriva au pouvoir, il nomma Hoare

ambassadeur dans l’Espagne de Franco, de mai 1940 à juillet 1944.

Quant à lord Beaverbrook, il accompagnait Hoare dans les négociations avec

Laval concernant l’Ethiopie et soutint le roi pro-nazi Edward VIII (l’ancien

duc de Windsor), lors de la crise d’abdication. En 1935, Beaverbrook

rencontra personnellement Hitler et Mussolini et fut l’invité du ministre

allemand des Affaires étrangères, Joachim von Ribbentrop, aux jeux

olympiques de Munich l’année suivante. L’homme de confiance du lord,

Sefton Delmer, qui dirigeait le bureau du Daily Express de Beaverbrook à

Berlin, était un confident d’Hitler. Dans son reportage sur l’incendie du

Reichstag, il prit à son compte la version des nazis qui devait faciliter la

consolidation du pouvoir d’Hitler.




Au même moment, le président de la Standard Oil de Rockefeller dans le New Jersey, Walter Teagle, est nommé directeur de American IG (Farben) Chemical Corp, dont le conseil d’administration comprend entre autres Edsel Ford, président de Ford Motor Co., Charles Mitchell, président de la National City Bank of New York de Rockefeller, Paul Warburg, président de la Réserve fédérale, et Herman Metz, directeur de la Bank of Manhattan.



Le rôle d’IG Farben dans la guerre d’agression

Après l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, IG Farben mit en place sa propre

entité d’espionnage international, opérant à partir d’un bureau dans le

quartier Nord-Ouest 7 (N.O.7) de Berlin.





AUCUN PAYS NE PEUT FAIRE UNE GUERRE SI IL N'EST PAS AIDÉ DU COMMERCE INTERNATIONAL LONDONIEN

Quant à ITT, il continuera tout au long de la guerre à collaborer avec le

gouvernement nazi. La branche allemande d’ITT, dont le PDG était Gerhardt

Westrich, l’associé juridique de John Foster Dulles, fournira la Wehrmacht en

téléphones, avertisseurs de raids aériens, équipements radars, mèches pour

pièces d’artillerie, etc.

ITT contrôlait aussi le trafic entre les pays ibéro-américains et ceux de l’Axe.

CIDRA, filiale d’ITT en Argentine, s’occupait des appels à Buenos Aires, en

Allemagne, en Hongrie et en Roumanie. Une autre filiale d’ITT, United River

Plate Telephone Co., a géré 622 appels téléphoniques entre l’Argentine et

Berlin au cours des seuls sept premiers mois de 1942.



CES BANQUES ET FINANCIERS MPUNIS CONTINUENT DE NOS JOURS À .....









Voici le document dont je me suis référé:

http://www.noslibertes.org/doc/mondialisation/Le%20fascime%20financier.pdf



En réalité, c’est une oligarchie financière internationale basée à Londres et à Wall Street qui permit la montée au pouvoir d’Hitler. L’oligarchie financière basée à Londres et à Wall Street entretenait de multiples liens et relations avec les filiales allemandes des cartels ; ces sociétés continuèrent à commercer avec l’ennemi pendant la guerre et cherchèrent, par la suite, à protéger leurs avoirs. . . Le rôle des frères Dulles, John Foster et Allen, dans la création des cartels et dans ce qui allait devenir le projet Hitler, remonte à l’époque du traité de Versailles, en 1919, qui fit porter à l’Allemagne l’entière responsabilité de la Première Guerre mondiale. En conséquence, elle perdit 13,5 % de ses territoires d’avant 1914 et fut condamnée à verser des réparations de guerre. Pour tenter de les honorer, l’économie allemande fut saignée à blanc pendant les années 20, menant en fin de compte à la chute de la République de Weimar. L’aggravation de la dépression au début des années 30 contribua ainsi à la montée au pouvoir d’Hitler. Remontons à l’époque de la Première Le rôle des frères Dulles, John Foster et Allen, dans la création des cartels et dans ce qui allait devenir le projet Hitler, remonte à l’époque du traité de Versailles, en 1919, qui fit porter à l’Allemagne l’entière responsabilité de la Première Guerre mondiale. En conséquence, elle perdit 13,5 % de ses territoires d’avant 1914 et fut condamnée à verser des réparations de guerre. Pour tenter de les honorer, l’économie allemande fut saignée à blanc pendant les années 20, menant en fin de compte à la chute de la République de Weimar. L’aggravation de la dépression au début des années 30 contribua ainsi à la montée au pouvoir d’Hitler. Remontons à l’époque de la Première Guerre mondiale, Allan Dulles est envoyé à Berne (Suisse) par son oncle, Robert Lansing, à l’époque secrétaire d’Etat du président Woodrow Wilson, où il est chargé du renseignement à la Légation américaine. Par le biais du même oncle, les frères Dulles prennent part aux négociations du traité de paix de Versailles.

En 1920, Allen Dulles sera nommé premier secrétaire de l’ambassade américaine à Berlin. Son frère, l’avocat John Foster Dulles, représentera les intérêts de la Banque d’Angleterre et de la société J.P.Morgan dans l’Europe d’après guerre. Au printemps de 1920, au lendemain des négociations de Versailles, John Foster rencontre Hjalmar Schacht (1877-1970), à l’époque fonctionnaire subalterne auprès de l’autorité bancaire allemande créée par les Alliés et qui deviendra plus tard l’architecte de l’économie de guerre nazie basée sur les travaux forcés.



=======================

L'accord secret de l'industrie pétrolière avec les nazis.



Par Gaby Weber *

Labournet
. Allemagne, le 11 avril 2007.

Leer en español

La révolution russe avait ordonné le monde à nouveau. Jusqu'à 1917 les Européens étaient au commande. Maintenant, les entreprises des Etats-Unis voulaient s'y mettre aussi, surtout John D. Rockefeller, qui avait fondé la Standard Oil en 1870. En 1879 il a acquis la Vacuum Company et d'autres entreprises jusqu'à la loi antitrust en 1911, et à les diviser en plusieurs firmes plus petites. Mais les Rockefeller ont gardé le pouvoir. A cette époque, on n'extrait pas de pétrole au Moyen Orient, mais au Texas et à Bakou, dans le Caucase, où les propriétaires étaient les familles Nobel et Rothschild. Mais avec la révolution russe, ils ont perdu leurs investissements. « A l'été 1918, Monsieur Nobel a fui les soviétiques et a demandé au Kaiser Wilhelm (l'Empereur allemand Guillaume), de l'aider à récupérer ses investissements à Bakou », explique l'historien berlinois Dietrich Eichholtz. Mais, une 'récupération' été impensable avec une République allemande désarmée.

Rockefeller avait les mêmes intérêts que la Deutsche Bank. La banque allemande, après la Première Guerre Mondiale, a perdu aussi toutes ses actions dans la 'Türkischen Petroleum Gesellschaft' (Société turque de Pétrole) et avec cela ses droits sur les gisements situés à côté du train à Bagdad. Pendant de nombreuses années, la Banque a vainement fait des procès jusqu'à qu'elle se soit rendu compte que le front juridique n'allait pas avancer. Alors, elle a parié sur un autre front. Elle a trouvé des alliés dans l'industrie pétrolière. Autour de 1927, cet accord secret entre Standard Oil et les nazis a du être signé. Adolf Hitler doit prendre le pouvoir pour conquérir le pétrole de Bakou. La Standard Oil voulait livrer le combustible. Durant cette même année, la Vacuum Oil Company, de l'empire de Rockefeller, a engagé le jeune nazi Adolf Eichmann, qui a maintenu cette relation prometteuse jusqu'à juin 1933.

En 1927, la Standard Oil et l'IG Farben ont fondé la Compagnie 'Standard Oil IG Farben' dont le siège se trouvait aux USA. Son président était William Farish, négociant en pétrole. La Standard Oil a cédé l'ensemble des brevets sur le processus d'hydrogénation du charbon pour produire du combustible synthétique et vice versa, la compagnie allemande leur a livré le brevet sur la production du buna [1], une gomme synthétique.

« L'Union Banking Corporation' vendait depuis 1924 des obligations allemandes sur le marché étasunien. Prescott Bush, grand-père de George W. Bush était au conseil d'administration. Prescott Bush dirigeait aussi la 'Walkers American Shipping and Commerce' avec liaison de l'atlantique nord, Hambourg-Etats-Unis. Au conseil d'administration siégeait Emil Helfferich membre du 'Cercle d'amis du Reichsführer-SS' et jusqu'à la fin de la Guerre, président de la Deutsch-Amerikanische Petroleum Gesellschaft, postérieurement ESSO, et de la Vacuum Oil Company à Hambourg. Des « Réseaux de petits copains » qui avaient comme but de camoufler les investissements. Dans le cas contraire, ils courraient le risque d'une confiscation comme "propriété de l'ennemi" et d'être poursuivi comme "complice des nazis". »

Après la prise du pouvoir en 1933, tout allait comme cela avait été planifié. La Deutsche Bank est rentrée via sa 'Petroleum SA' dans les affaires pétrolière. Avec la Standard Oil et la Shell elles se partageaient les risques et les profits, comme le dit un rapport de la Banque du 15 mars 1935 :



La Royal Dutch Shell est contrôlée par les monarchies anglaise et néerlandaise (Parents entre eux par la Reine Victoria) et Vacuum Oil Company veut dire : Standard Oil. L'accord secret répartit les risques et les profits des nouveaux champs pétrolifères. La Standard Oil voulait aussi aider les allemands dans l'attaque de l'Irak et de l'Iran, avec « des machines de forer », dit le « responsable pour les pays arabes » au ministère des relations extérieures allemand le 5 février 1942 :

En mars 1942, le Pentagone a demandé au président Roosevelt de fermer le dossier contre la Standard Oil pour ne pas mettre en danger la production de guerre. Roosevelt a accepté. La Standard Oil a eu à payer une amende de 5.000 dollars et du promettre qu'elle n'approvisionnerait plus les allemands avec en combustible et on a clos le dossier pénal. Mais Farish a dû témoigner face à une commission d'enquête du sénat dirigée par le futur président Truman, qui a parlé « de trahison ». Farish a déclaré face à la commission : « Nos contrats (avec l'IG Farben) étaient en vigueur depuis 1929 jusqu'en 1947. Vous, gentlemen, devez comprendre, que des contrats comme celui-ci ne sont pas plus d'actualité seulement parce que les gouvernements des parties sont en guerre. Les parties doivent trouver un chemin pour continuer avec leur propre affaire'.



Depuis 1919, John Foster Dulles était l’avocat de Richard Merton, fondateur du plus important de ces cartels, l’Interessen Gemeinschaft Farben (IG Farben). En 1924, il est choisi par J.P.Morgan pour mettre en oeuvre le plan Dawes prévoyant la réorganisation, dans le cadre de négociations avec Schacht, du versement des réparations de guerre. En 1926, il deviendra directeur exécutif de Sullivan and Cromwell, le cabinet d’avocats de tous les cartels. La formation Depuis 1919, John Foster Dulles était l’avocat de Richard Merton, fondateur du plus important de ces cartels, l’Interessen Gemeinschaft Farben (IG Farben). En 1924, il est choisi par J.P.Morgan pour mettre en oeuvre le plan Dawes prévoyant la réorganisation, dans le cadre de négociations avec Schacht, du versement des réparations de guerre. En 1926, il deviendra directeur exécutif de Sullivan and Cromwell, le cabinet d’avocats de tous les cartels. La formation des cartels De 1926 à 1929, le plan Schacht-Dulles-Morgan débouche sur une série d’arrangements impliquant nombre des plus grandes sociétés britanniques, américaines et allemandes. Les deux principaux cartels sont le trust chimique IG Farben et le Cartel international de l’Acier, dont la création est redevable aux prêts étrangers d’un montant de 800 millions de dollars accordés dans le cadre du plan Dawes, en vue de cartelliser la chimie et la sidérurgie allemandes. Ces prêts sont gérés aux trois-quarts par trois firmes de Wall Street : Dillon, Read & Co ; Harris, Forbes & Co et National City. En 1925, IG Farben regroupe six des plus gros producteurs chimiques allemands. En août 1927, Standard Oil conclura avec lui un programme conjoint de recherche et développement sur l’hydrogénation (production d’essence à partir du charbon), procédé découvert par un chercheur allemand en 1909. En 1928, Henry Ford fusionnera ses actifs allemands avec ceux d’IG Farben. Le 9 novembre 1929, un cartel pétrochimique international sera créé suite au mariage d’IG Farben avec les Britanniques ICI et Shell Oil, et les Américains Standard Oil et Dupont.





Lorsqu’éclate la Deuxième Guerre mondiale, IG Farben a passé des accords de cartel avec 2000 sociétés dans le monde, dont Ford Motor Co., Alcoa, General Motors, Texaco et Procter et Gamble, pour n’en citer que quelquesunes.

En 1926, le Cartel international de l’Acier ouvre ses bureaux au Luxembourg. Il servira de véritable « gendarme privé » du commerce mondial de l’acier de1926 à 1939. Sa composante allemande, qui regroupe les quatre plus grosproducteurs d’acier nationaux, s’appelle Vereinigte Stahlwerke. Dirigé parErnst Poensgen, Fritz Thyssen, Otto Wolff et autres, ce groupe recevra 100millions de dollars de la part d’investisseurs privés aux Etats-Unis. Dillon,Read & Co., la société de placement new-yorkaise de Clarence Dillon, JamesV.Forrestal et William H.Draper, Jr., s’occupe de l’émission des obligations.Lors de la signature du premier accord international, le 30 septembre 1926,tous les sponsors du cartel se vantent de ce que le premier pas vers laformation « des Etats-Unis économiques de l’Europe » vient d’être franchi.Douze ans plus tard, près de 90 % du fer et de l’acier commercialisé au niveauinternational est sous le contrôle du Cartel de l’Acier. Outre l’Allemagne qui ledirige, l’Autriche, la Pologne, la Tchécoslovaquie, le Royaume Uni et les Etats-Unis en font partie, même s’il est interdit aux compagnies américaines,U.S.Steel, Bethlehem et Republic, de signer les accords formels, sous peine devioler les lois anti-trust américaines.



Montagu Norman, le gouverneur de la Banque d’Angleterre de 1919 à 1944, fut le principal promoteur de la création de banques centrales indépendantes. Tout comme la Banque l’Angleterre, la Reichsbank allemande appartenait à des intérêts privés. Elle fut dirigée par un protégé de Montagu Norman, Hjalmar Schacht, de 1923 à 1930 puis à nouveau de 1933 (après la prise de pouvoir d’Hitler) jusqu’en 1939, quand il céda la place à Walther Funk. L’Allemagne comptait six banques commerciales et de placement centralisées : 1 ) la Bank der Deutschen Arbeit, créée par les nazis, 2 ) la Reichs Kredit Gesellschaft, 3 ) la Berliner Handelsgesellschaft, 4 ) la Commerzbank et 5) et 6 ) les deux géants qu’étaient la Dresdner Bank et la Deutsche Bank. Ces deux dernières combinaient les activités de banque de dépôt et de placements, pratique interdite aux Etats-Unis, ce qui faisait leur force. Elles étaient aussi directement liées à IG Farben : le seul directeur du géant chimique venu de l’extérieur était Edward Mosler, de la Deutsche Bank, et c’est un ancien d’IG Farben, Carl Pfeiffer, qui sera nommé directeur de la Dresdner Bank. En dehors de ces placement centralisées : 1 ) la Bank der Deutschen Arbeit, créée par les nazis, 2 ) la Reichs Kredit Gesellschaft, 3 ) la Berliner Handelsgesellschaft, 4 ) la Commerzbank et 5) et 6 ) les deux géants qu’étaient la Dresdner Bank et la Deutsche Bank. Ces deux dernières combinaient les activités de banque de dépôt et de placements, pratique interdite aux Etats-Unis, ce qui faisait leur force. Elles étaient aussi directement liées à IG Farben : le seul directeur du géant chimique venu de l’extérieur était Edward Mosler, de la Deutsche Bank, et c’est un ancien d’IG Farben, Carl Pfeiffer, qui sera nommé directeur de la Dresdner Bank.







=======================



La bataille avait d'ailleurs commencé avant même la déclaration d'indépendance, en 1776, lorsque les banquiers de la City de Londres réussirent à faire voter par le gouvernement anglais une loi qui interdisait aux treize colonies d'Amérique de créer une monnaie locale , le Colonial Script, et de n'utiliser, pour leurs échanges, que la monnaie or et argent des banquiers. Comme cette monnaie était obtenue moyennant un intérêt, elle devenait automatiquement une dette des colonies.



Le Sénateur entretenait des relations commerciales étroites avec l'influent homme d'affaires et banquier, John Pierpont Morgan, beau-père de John D. Rockefeller et grand-père de Nelson Rockefeller, un ancien vice-président des États-Unis. Celui-ci n'était pas physiquement présent, mais triplement représenté, il marqua la réunion de son empreinte. Au Congrès, le Sénateur Aldrich passait pour être le porte-parole du banquier J.P.Morgan , lequel représentait également les intérêts des Rothschild d'Angleterre.
J.P. Morgan J.P. Morgan

- Le 27 juin 1893 a eu lieu le premier krach boursier à Wall Street. Faillites, incertitudes monétaires , diminution des réserves d'or ont provoqué une panique sur les titres et une classique ruée sur les achats d'or. Le sauveur sera , déjà, J. Pierpont Morgan, que nous retrouverons à la manœuvre en 1910 et en 1913 . Après sa victoire sur Jay Gould et Jim Fisk dans la " bataille du rail " de 1873, Morgan se présente en sauveur du Trésor américain, après un marché conclu avec le Président Cleveland le 8 février 1895.

- Nouvelle panique à Wall Street le 9 mai 1901 à propos d'une spéculation féroce sur la même Northern Pacific appartenant toujours au même J. Pierpont Morgan qui ruina d'un même élan les investisseurs honnêtes et les spéculateurs.

- Le 13 mars 1907 voit une nouvelle chute vertigineuse des cours et comme par hasard, la même Northern Pacific se retrouve au cœur de la crise. En même temps, J. P. Morgan annonce la faillite de Knickerbocker Trust Co et de Trust Company of America qui mettent en péril tout le réseau bancaire - une petite répétition de la situation que nous connaissons aujourd'hui.

C'est dans ces grands moments-là qu'on reconnaît le prédateur de haut vol. Après avoir été le poison, notre banquier, John Pierpont Morgan, dont le nom se retrouve dans toutes les crises depuis 1869, se présente en remède et en sauveur de la nation . Un parfait pharmakon monétaire, en somme.

Aux sources de l'escroquerie de la Réserve Fédérale - Le machiavélisme des hécatonchires* de la finance internationale

Comme John Pierpont Morgan est un des acteurs majeurs de la création de la machine de la FED, il n'est pas inutile de préciser que ce magnat des finances : - se trouvait à la tête trois puissants groupes bancaires, J.P. Morgan & Co., First National, et National City Bank, - qu'il contrôlait aussi quatre des cinq plus importantes compagnies ferroviaires, - qu'il était propriétaire du méga trust de l'acier US Steel , - qu'il avait créé la General Electric en fusionnant les sociétés Edison et Thompson,- qu'il avait mis la main sur la flotte Leyland, ainsi que sur de nombreuses lignes qui assuraient la navigation sur le Mississipi,- qu'il avait créé une nouvelle ligne de bateaux, la White Star et que, parmi les paquebots construits dans les chantiers navals dont il était le propriétaire, figure … Son Titanic coula ......

Il proclama:
" Je n'ai nul besoin d'un avocat qui me dise ce que je n'ai pas le droit de faire. Je le paie pour me dire comment faire ce que je veux faire "



=============================



Paul Warburg Paul Warburg

C'était l'un des hommes les plus riches du monde . Son expérience du fonctionnement des banques européennes, sa forte personnalité et ses compétences en firent le meneur , la tête pensante du groupe et le véritable initiateur de la création de la FED. Il révèlera d'ailleurs des capacités de manoeuvrier exceptionnelles en 1913, au moment du vote de la loi au Congrès.

Sommarställe Georgia / Jekyll Island Sommarställe Georgia / Jekyll Island Cette fine brochette représentait donc les intérêts croisés des plus grands groupes bancaires mondiaux : les Morgan, les Rothschild, les Warburg et les Rockefeller. Les historiens du Nouveau Monde les appelleront les Barons voleurs. La préhistoire du système monétaire : de la déclaration d'indépendance en 1776 à la crise de 1907 L'action des "barons voleurs" et la décision de 1913 qui en sera le point d'orgue, n'est pas un acte isolé




Nathan Rothschild
Nathan Rothschild Les monétaristes l'appellent une monnaie-dette et cette monnaie est un rackett permanent des banques sur l'Etat soumis à ce régime.

Au moment de la déclaration d'indépendance du nouvel Etat, méfiants, les Pères fondateurs inscrivirent dans la Constitution américaine signée à Philadelphie en 1787, dans son article 1, section 8, § 5, que "c'est au Congrès qu'appartiendra le droit de frapper l'argent et d'en régler la valeur". Thomas Jefferson était si persuadé du rôle pervers des banquiers internationaux qu'il a pu écrire : "Je considère que les institutions bancaires sont plus dangereuses qu'une armée. Si jamais le peuple américain autorise les banques privées à contrôler leur masse monétaire, les banques et les corporations qui se développeront autour d'elles vont dépouiller les gens de leurs biens jusqu'au jour où leurs enfants se réveilleront sans domicile sur le continent que leur Pères avaient conquis." Et voilà comment Jefferson a prophétisé, il y a plus de deux siècles, la crise actuelle des "subprime", qui jette de plus en plus de citoyens américains à la rue. Voir : La " main invisible du marché " Une histoire de " bulles ", de " subprimes " , de " monolines " et autres merveilles de la " finance structurée "



Mais les banquiers ne s'avouèrent pas vaincus. Ils trouvèrent des soutiens auprès du nouveau gouvernement et notamment auprès du Secrétaire au Trésor, Alexander Hamilton et du Président George Washington lui-même. Ils obtinrent en 1791 le droit de créer une banque, abusivement appelée Banque des Etats-Unis de manière à faire croire qu'il s'agissait d'une banque de l'Etat central alors que c'était une simple banque privé appartenant à ses actionnaires.Cette banque privée obtint, pour vingt ans, le privilège d'émettre la monnaie-dette du nouvel Etat. Lorsqu'au bout de vingt ans, le Président Jackson voulut mettre fin à ce droit exorbitant, sortir du cycle de la monnaie-dette et revenir au droit inscrit dans l'art. 1 de la Constitution , les banquiers anglais, menés par Nathan Rothschild, suscitèrent en 1812 , sous divers prétextes commerciaux - taxe sur le thé - et maritimes - contrôle des navires - une guerre de l'Angleterre contre ses anciennes colonies et ils mirent en action toute leur puissance financière afin de ramener le nouvel Etat au rang de colonie . "Vous êtes un repaire de voleurs, de vipères, leur avait crié le Président Jackson. J'ai l'intention de vous déloger, et par le Dieu Eternel, je le ferai!"

Durant la guerre de Sécession (1861-1865) , la banque Rothschild de Londres finança les Fédérés du Nord, pendant que la banque Rothschild de Paris finançait les Confédérés du Sud en application d'un scénario mis au point en Europe durant les guerres napoléoniennes . Les deux groupes , profitant de la situation, exigeaient des intérêts usuraires de 25 à 36%.



Billet de 1$ de 1862, représentant le Secrétaire d'Etat au Trésor, Salmon Chase. Le Président Lincoln l'avait chargé, en 1861, de rédiger le Tender Act
Billet de 1$ de 1862, représentant le Secrétaire d'Etat au Trésor, Salmon Chase. Le Président Lincoln l'avait chargé, en 1861, de rédiger le Tender Act
Le président Lincoln , qui avait percé à jour le jeu des Rothschild refusa de se soumettre au diktat des financiers européens et, en 1862 , il obtint le vote du Legal Tender Act par lequel le Congrès l'autorisait à revenir à l'art. 1 de la Constitution de 1787 et à faire imprimer une monnaie libérée du paiement d'un intérêt à des tiers - les dollars "Green Back" - ils étaient imprimés avec de l'encre verte . C'est ainsi qu'il a pu , sans augmenter la dette de l'Etat , payer les troupes de l'Union.


Billet de 5$ de 1862, représentant la statue de la
Billet de 5$ de 1862, représentant la statue de la
1864. Lincoln voyait clairement combien il était néfaste pour une nation souveraine que des puissances autres que l'Etat central aient le pouvoir de créer la monnaie. Les Banques Privées de l'époque, par John Wilkes Booth, l'ont fait assasiné. Il a été tué à Washington le 14 avril 1965 par une balle dans la tête que lui tira le franc Maçon John Wilkes Booth alors qu'il assistait à une représentation théâtrale dans la loge du Ford's Theater.



A 1963
A 1963
John Fitzgerald Kennedy s'est aussi fait assassiné à cause de sa nouvelle tentative de réforme monétaire. En effet, le 4 juin 1963 , le Président Kennedy signait l'Executive Order n° 11110 (4) par lequel le gouvernement retrouvait un pouvoir inscrit dans la Constitution, celui de créer sa monnaie sans passer par la Réserve Federale. Cette nouvelle monnaie, gagée sur les réserves d'or et d'argent du Trésor, rappelait les greenbacks et le coup de force du Président Lincoln ...... Le Président Kennedy fit imprimer 4,3 milliards de billets de 1, 2, 5, 10, 20 et 100 dollars. En 1994 il restait l'équivalent de 284,125,895 dollars en circulation aux Etats-Unis , détenus, probablement par des collectionneurs (source: The 1995 World Almanac). Cet assassinat était peut-être un avertissement aux futurs Présidents qui auraient voulu emboîter le pas à Abraham Lincoln et à Jahn Fitzgerald Kennedy et priver les banquiers de leur rente en éliminant le système de la monnaie-dette.





























C’est avec la 2e guerre mondiale que l’aluminium d’Alcan prend un nouvel envol; l’aviation devient un outil prisé par les armées, et que retrouve-t-on dans ... Région vendue à Alcan, multinationale de la guerre

ALCAN A ARMÉ TOUTES LES GUERRES

DE LA PLANÈTE DEPUIS 1920

''ILS CRÉENT DES GUERRES POUR OBLIGER L'HUMANITÉ DANS LEURS COURSES TECHNOLOGIQUES''

Ray Edwin Powell, surnommé « Rep », dirigeant d'entreprise (Table Grove, Illinois, 7 déc. 1887 -- Montréal, 9 nov. 1973). Après des études à l'U. de l'Illinois, Powell sert dans l'armée américaine pendant la Première Guerre mondiale. Il entre ensuite chez Alcoa, l'Aluminum Company of America, et arrive au Canada en 1928, devient vice-président d'ALCAN (Aluminium Company of Canada), une filiale d'Aluminium Ltd. De 1937 à 1957, Powell est président d'Alcan qui connaît sous sa direction une expansion extraordinaire. Comme L'ALUMINIUM est un matériau de guerre essentiel,

Powell est en mesure d'emprunter aux gouvernements britannique, américain et australien, et de conclure des ententes fiscales avec le gouvernement du Canada pour étendre les installations de la société le long de la rivière Saguenay. Entre 1937 et 1944, les actifs d'Alcan augmentent de 500 p. 100. Alcan s'agrandit de nouveau au début des années 50, créant un aménagement hydroélectrique et une fonderie à KITIMAT, en Colombie-Britannique. Sous la gouverne de Powell, Alcan passe du statut de filiale américaine à celui d'une société canadienne indépendante… Auteur ROBERT BOTHWELL

En 1941, une grève éclate à l'usine d'Alcan à Arvida, au Saguenay. C'est le plus important arrêt de travail au Canada cette année-là. Les ouvriers font la grève durant cinq jours et occupent l'usine. Les ouvriers de la construction suivent le mouvement et débraient également. Le mouvement de grève atteint 20 000 personnes.

Le secteur de l'aluminerie est alors considéré comme essentiel à l'effort de guerre.

C'est un métal très utilisé dans la fabrication du matériel de guerre, notamment les nombreux avions et navires que le Canada construit pour l'Angleterre. Le gouvernement intervient alors rapidement en dépêchant l'armée en vertu de la Loi sur les mesures de guerre.

Les quais de Port-Alfred. Plus de 400 cargos, venant de toutes les parties du monde, transportent chaque année les matières premières de l’aluminium.

Ville fabriquant de guerres







===================

petit rappel

-------------------------

Quelque 44 entreprises représentent l'ensemble de cette industrie en France qui, en 2000, a réalisé un chiffre d'affaires de 3,555 milliards d'euros !

Les eaux du Saguenay sont profondes, d.ailleurs le mot ''saguenay'' veut dire : ''là où l'eau est profonde.

Cette région permet d'accueillir les grands navires qui transportent chez nous la bauxite et I'alumine et qui repartent avec I'aluminium et nos sous et notre sang et nos rêves et talents gaspillés.

LA FRANCE : BERCEAU HISTORIQUE DE L'ALUMINIUM

- 1831 : dans les environs des Baux-de-Provence, un minéralogiste français, Pierre Berthier, découvre des spécimens de minerai d'aluminium, qu'il appellera "bauxite".

- 1860 : Henri Sainte-Claire-de-Ville, chimiste et maître de conférences à l'Ecole Normale Supérieure, met au point un procédé et commence une production d'aluminium à Paris, puis à Nanterre.

- 1886 : à 23 ans, l'ingénieur Paul Héroult dépose le premier brevet au monde ayant pour objet la fabrication d'aluminium par un procédé d'électrolyse de l'alumine. A peine quelques mois plus tard, un Américain du même âge, le jeune ingénieur chimiste Charles-Martin-Hall dépose dans son propre pays un brevet décrivant exactement le même procédé.

- 1887 : un chimiste allemand, Carl-Joseph Bayer, fait enregistrer son brevet portant sur la transformation chimique de la bauxite en alumine.

- 1907 : à Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie, la première usine française commence à produire de l'aluminium.



1886

l'Américain Charles Martin Hall : et le Français Paul Héroult décourent indépendamment et simultanément le même procédé d'extraction de I’ aluminium utilisant l'électricité: Le chimiste autrichien frn Joseph Bayer invente un procédé à base de soude caustique qui permet d'extraire efficacement I’ alumine de la bauxite.

En octobre 1899, Charles Martin Hall confie le mandat de superviser la construction de I’ aluminerie de Shawinigan à un jeune ingénieuç Edwin

Gonstruction de l'aluminerie de la Pittsburgh Reduction Company

1895, la Pittsburgh Reduction Company s'installe à Niagara Falls. Au Québec, les libéraux adoptent une nouvelle politique de développement économique fondée sur les ressources naturelles. 0n met à I'enchère I'imposante chute de Shawinipn.

L'aluminium métallique est purifié pour la première fois.

Construction, dans la région de Pittsbu4lt, d'une première usine de production alimentée par des génératrices à vapeur.

1902

L'usine de Shallnlgan,la succursale canadienne de la Pittsbur$hReduction Compary devient la Northern Alumlnum Company

HISTOIRE

L'aluminium est l'élément métallique le plus abondant de la croûte terrestre.

Mais, contrairement à d'autres métaux comme le cuivre, le fer ou I'or, I'aluminium ne se trouve jamais à l'état métallique dans la nature. Très réactif, il forme toujours des composés chimiques qui I'emprisonnent, comme des silicates, des sulfates, des hydroxydes

ou des oxydes.

Arthur Vining Davis, qui préside aux destinées de I'entreprise depuis 1899, se tourne vers le Saguenay-Lac-Saint-Jean, où deux financiers américains,James Duke et Wlliam Price, viennent d'obtenir d'importantes concessions hydrauliques du gouvernement Tâschereau. Conrme le professait le premier ministre Parent 25 ans plus tôt, Alexandre Tàschereau mise alors sur I'exploitation des

richesses naturelles par la grancle entreprise pour assurer la création d'emplois et le développement économique du Québec.

Depuis le début des années l920 A,James Duke et William Price possèdent sur le Saguenay et sur la rivière Péribonka plusieurs sites dont I'aménagement est prometteur. Ils ont même obtenu le droit de maintenir I'eau du lac Saint-Jean à une cote maximale de 5,4 mètres, pour accroÎtre leur production électrique. l.es deux hommes projettent dans un premier temps de construire une immense cenûaie sur le site de I'Isle-Maligne. Il s'agit d'un projet gigantesque pour I'époque, dont le coût dépasse alors le double du budget annuel du gouvernement du Québec.

Conscient de la valeur de l'énorme potentiel hydroélectrique de cette nouvelle centrale et des autres qui pourront être construites dans ia région, Ie grand patron d'Alcoa accepte de fusionner son entreprise avec celles de James Duke et de \Mlliam Price. Aussitôt I'entente conclue, en 1925, Arthur \lning Davis entreprend la construction d'une aluminerie géante et même d'une ville nouvelle : Arvida, Activités en salle de cuves Soderberg à I'usine Arvida, en 1945 et qui est une filiale canadienne d'Alcoa, l'Aluminium du Canada Limitée (Alcan) devient autonome de sa société mère et prend en char$e tous les intérêts canadiens et étrangers de la société américaine.



...
des pièces de moteurs, du papier d'aluminium et des réservoirs de toutes sortes. [le choc de I'après-guerre est cependant rude pour Shawinigan. En \92I, une seule des cinq salles de cuves est utilisée, et moins de 200 des 800 travailleurs conservent leur emploi. t.a prospérité revient ensuite lentement, avec la croissance des industries naissantes de I'aviation civile et de I'automobiie. La production augmentera continuellement jusqu'à la fin cles années 1920, Iorsque I'aluminerie de Shawinigan sera devenue Ia plus importante du monde. La course à l'énergie électrique furticipant un éventuel retour à la croissance de la demande d'aluminium, les dirigeants de I'Aluminum Company of Ameerica


LA BAUXITE ET HITLER

" Le roi de l'alumine " : Georges Guilini dans l'industrie de l'aluminium (1880-1978). Manfred Knauer



George Giulini, issu d'une famille d'origine italienne, eut un rôle prépondérant dans l'industrie de l'alumine. L'entreprise, établie à Ludwigshafen, importait de la bauxite en provenance de France pour la transformer en alumine et alimenter ensuite le marché allemand. Pendant les premières années de leur existence, les différents producteurs français d'aluminium furent dépendants de Giulini, ce qui valut à ce dernier le titre de " roi de l'alumine ". Lorsque ces mêmes industriels construisirent leurs propres unités de fabrication, la position de Giulini devint inconfortable au point qu'il envisagea, lui aussi, de se lancer dans la production d'aluminium avec de multiples solutions pour trouver des marchés captifs afin d'alimenter son usine. Giulini et ses descendants essayèrent, en vain, de faire de leur entreprise un acteur majeur de l'industrie mondiale de l'aluminium.



L'aluminium et les explosifs



Dès la Première Guerre mondiale, il apparut que l'une des principales applications militaires de l'aluminium était la fabrication d'explosifs. Réducteur puissant, le nouveau métal était employé en métallurgie préparative : c'était
l'aluminothermie. Mais ces propriétés pouvaient aisément être appliquées à la recherche des réactions extrêmement rapides, donc explosives, avec un violent dégagement de gaz et de chaleur. Il en résulta de nombreuses propositions d'inventeurs stimulés par la crise des explosifs. Elle incitait, soit à rechercher des alternatives aux coûteuses compositions nitrées (explosifs chloratés ou cryogéniques), soit à augmenter la puissance de celles-ci par l'addition d'un nouveau constituant.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne suivit la même démarche en recherchant l'explosif le plus puissant, à masse égale, pour le chargement des armes V. Ce fut le Trialen 105, dont la composition incluait 15% d'aluminium, ce qui augmentait considérablement l'effet de souffle. L'aluminium, au même titre que le magnésium, est toujours employé dans les compositions pyrotechniques.



=====================================



Qui est

RIO TINTO


?




Et qui sont en arrière de RIO TINTO?



Avant de revendiquer quoi que ce soit, il nous faut savoir QUI NOUS VOLENT, et comment ils procèdent.......



En voici un exemple: Les Britanniques et l'une de leurs stratégies





Saviez-vous que.....



VOYEZ COMMENT L'ANGLETERRE CONTRÔLE LE MONDE PAR SES MILLIARDAIRES ENTREPRISTES TELLES RIO TINTO et Alcan et Hydro Québec et ......







Rio Tinto est une multinationale minière et des ressources groupe, créé initialement en 1873. C'est la plus grande compagnie minière du charbon dans le monde.





Pendant la guerre civile espagnole (1936-39) de Rio Tinto vendu la pyrite aux fascistes sur le crédit, ce qui a permis au général Franco et au commerce avec Hitler de financer la guerre contre l'Espagne républicaine.



Ces Investissements britanniques en Espagne a également été un facteur important pour British non-intervention en Espagne





RIO TIONTO, propriété secrète du Royaume-Uni, et le minerai de fer





Rio Tinto possède tout Hamersley Iron, qui possède et exploite un certain nombre de mines en Australie-Occidentale, soit en tout ou en collaboration avec plusieurs partenaires. Ses partenaires sur certains projets comprennent notamment plusieurs sociétés chinoises.



Rio Tinto est également propriétaire de 53% de Robe River Associates de fer et 59% de la Iron Ore Company of Canada. Il est le deuxième plus grand producteur de minerai de fer.



Cuivre et Rio Tinto de Londres



La division de cuivre non seulement produit du cuivre, mais aussi une quantité considérable d'or de ses mines en Australie, Indonésie, Afrique du Sud, le Chili et les États-Unis, certains dans le cadre de coentreprises. Le groupe est propriétaire de Kennecott Utah Copper Corporation.

Energie et Rio Tinto de Londres



La société de l'énergie groupe comprend les mines de charbon en Australie (Rio Tinto charbon Australie) et en Amérique du Nord et des ressources énergétiques de l'Australie, qui exploite les mines d'uranium de Ranger, près de Parc national de Kakadu en Australie. L'énergie groupe exploite également la Rossing mine d'uranium en Namibie. This group contributed 20% of turnover and 11% of profit. Ce groupe a contribué 20% du chiffre d'affaires et 11% des bénéfices.

Les Minéraux industriels et Rio Tinto de la Couronne d'Angleterre



Le groupe de minéraux industriels extraits de talc, dioxyde de titane, le sel, le borax, parmi plusieurs autres. Ces opérations sont dispersés dans toute l'Australie, des États-Unis et en Afrique. Ce groupe a contribué 15% du chiffre d'affaires et 11% de la rémunération.

Le Bauxite : propriété internationale de Londres: comment?



Rio Tinto possède Comalco, où les mines de bauxite (minerai d'aluminium) en Weipa, Queensland, exploite des raffineries d'alumine dans Gladstone, Queensland. . Elle exploite également deux usines d'électrolyse d'aluminium en Australie au Bell Bay (Tasmanie) et Boyne Island (Queensland, 59% d'intérêt), et un en Nouvelle-Zélande à Tiwai Point (79%). Le groupe exploite également la Anglesey fonderie d'aluminium à Holyhead au Royaume-Uni. Ce groupe a contribué 16% du chiffre d'affaires et 14% des gains ajustés. Rio Tinto possède également Alcan, la société canadienne, hydro-powered aluminium.

Londres, Rio Tinto, et les diamants



La société de diamants opérations sont plus connus pour la rose diamants produits à la mine de diamants Argyle en Australie-Occidentale, qui produit plus de 90% de l'offre mondiale de ces pierres précieuses et près de 30% du monde de la production annuelle de tous les diamants naturels. La société est également propriétaire de 60% et gère la mine de diamants Diavik au Canada 's Territoires du Nord-Ouest, et la mine de diamants Murowa au Zimbabwe.



Rio Tinto détient les Borax société qui produit le borax et est célèbre pour le "20 Mule Team" qui marque qu'il partage avec le Dial Corporation.



Rio Tinto a également produit la bauxite, or, titane, plomb, zinc, cobalt, le nickel et d'uranium Industrie de la guerre).





VOUS LES VOYEZ MAINTANT CEUX QUI VOLENT NOS TERRITOIRES et que nos Élus laissent faire



========================









En dehors de ces six grandes banques, il y avait plusieurs sociétés bancairesen nom collectifs, petites mais importantes, dont la Bankhaus JH Stein de Cologne, dirigée par le baron Kurt Schröder. Après la guerre, on devaitdécouvrir qu’au moins 20 des grands directeurs de cartels, dont le baron vonSchnitzler et Otto Wolff, d’IG Farben, ainsi que Friedrich Flick, de laVereinigte Stahlwerke (Aciéries unies), effectuaient régulièrement des dépôtssur un compte spécial de cette banque, dénommé « compte spécial S ».Lorsque le chef des SS Heinrich Himmler avait besoin d’argent, les donateursdéposaient de l’argent sur ce compte qui servait alors à financer les SS. D’après les relevés, von Schnitzler y versait régulièrement des fonds, d’un montant d’au moins 40 000 dollars par an, de même que Friedrich Flick. Hormis ces banques privées, l’internationale synarchiste avait à sa disposition un instrument de choix pour la mise en place des cartels : la Banque des règlements internationaux (BRI) sise à Bâle. Depuis sa création, et jusqu’à aujourd’hui, on la surnomme la « banque des banquiers ». En opposition à la conception du système américain de banque nationale, la BRI repose sur le modèle anglo-hollandais de banque centrale échappant au contrôle des Etats nations souverains.



La BRI fut créée en 1930, dans le cadre du plan Young, par les banques centrales internationales, dont la Banque d’Angleterre et la Réserve fédérale des Etats-Unis, à l’initiative de Hjalmar Schacht, alors directeur de la Reichsbank. Celui-ci pouvait compter sur le soutien de Montagu Norman, luimême conseillé par le baron Bruno Schroder, de la branche britannique de la J. Henry Schroder Bank. L’associé de Schroder, Frank Cyril Tiarks, fut le codirecteur de la Banque d’Angleterre aux côtés de Norman, tout au long de lacarrière de ce dernier.



Les fonds américains et britanniques destinés à soutenir l’accession d’Hitler au pouvoir et à financer, par la suite, sa machine de guerre, transitaient par la BRI.

CONSPIRATION BRITANNIQUE

Théodore Roosevelt, disait en 1912 dans son programme électoral : "Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible (Reine et Pape) qui ne doit pas fidélité au peuple et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l'homme d'Etat." (Dieter Rüggeberg : "Gehimpolitik", p 75)



Avant 1940, celle-ci avait investi des millions de dollars en Allemagne, tandis que Kurt von Schröder et Emil Puhl, de leur côté, avaient déposé d’importantes quantités d’or à la BRI, sommes utilisées après la guerre pour financer les « rat-lines » (référence aux lignes du mât d’un navire qui coule, sur lesquelles les rats tentent de fuir). Grâce à ces filières, des nazis et leurs collaborateurs pourront s’échapper d’Europe pour se réfugier en Amérique du Sud et au Moyen-Orient. Malgré l’importance de la BRI pour Hitler, la Grande-Bretagne ne s’opposa pas aux activités de la banque, même après la décision britannique d’entrer en guerre contre l’Allemagne. Sir Otto Niemeyer et Montagu Norman, respectivement directeur et PDG britanniques, conservèrent leur poste tout au long de la guerre.

Londres par Harriman (cartel ds chemins de fer) et Thyssen ont préparé la montée d'Hitler.

s’étaient mis d’accord pour créer une banque de Thyssen à New York. C’est ainsi qu’en 1924, fut créée la Union Banking Corp., en tant qu’entité dans les bureaux new-yorkais de W.A. Harriman & Co. appartenant à la Bank voor Handel en Scheepvaart (BHS) aux Pays-Bas, qui appartenait à Thyssen. Prescott Bush, le grand-père de George W., fut nommé vice-président de W.A. Harriman & Co. en 1926, la même année où fut créée la Vereinigte Stahlwerke avec l’aide de Dillon, Read.

Les armes et munitions nécessaires auraient été fournies par Remington, une filiale de DuPont. Depuis 1802, les Du Pont qui fabriquaient de la poudre à canon aux débuts, maintenant fabriquent toutes sortes d'armes. ILS ONT FOURNI TOUTES LES GUERRES DU MONDE ENTIER telles ..... --- * La guerre de 1812 (l'approvisionnement des États-Unis contre la Grande-Bretagne / Canada)

* South American wars (supplying both Spain and Bolivar’s republics) * Les guerres d'Amérique du Sud (fourniture de l'Espagne et les deux républiques Bolivar)

* Mexican-American War, 1846 (supplying the US) * Américano-mexicaine de guerre, 1846 (approvisionnement aux États-Unis)

* Indian Wars, 1827-1896 (supplying Manifest Destiny’s genocidal westward expansion) * Indian Wars, 1827-1896 (fourniture de Manifest Destiny's génocide expansion vers l'ouest)

* Crimean War, 1854 (supplying both England and Russia) * Guerre de Crimée, 1854 (fournissant fois l'Angleterre et la Russie)

* US Civil war, 1861-1865 (supplying the Northern states) * La guerre civile des États-Unis, 1861-1865 (l'approvisionnement des Etats du Nord)

* Spanish-American War, 1898 (supplying the US) * Guerre hispano-américaine, 1898 (l'approvisionnement des États-Unis)

* WWI, 1914-1918 (supplied all US orders; 40% of the Allies’ needs) * Première Guerre mondiale, 1914-1918 (fourni tous les ordres des États-Unis, 40% des alliés des besoins)

En 1897, quand ils ont convenu avec les concurrents européens de diviser le monde, du Pont a le contrôle exclusif de la poudre de vente dans les Amériques. En 1905, du Pont des actifs de 60 millions de dollars et contrôlé tous les ordres de gouvernement des États-Unis. Du Pont a racheté 100 de ses concurrents américains et fermé la plupart d'entre eux vers le bas (1903-1907). En 1907, US anti-trust créé pour les deux concurrents du Pont et en 1912, le gouvernement a commandé du Pont de céder certains de production d'explosifs. Du Pont then diversified into newspaper publishing, chemicals, paints, varnishes, cellophane and rayon. WWI was particularly profitable. Du Pont ensuite diversifiée dans l'édition de journaux, les produits chimiques, peintures, vernis, cellophane et rayonne. Première Guerre mondiale a été particulièrement rentable. Du Pont, the world’s largest producer of dynamite and smokeless gunpowder, made unheard-of net profits of $250 million. Du Pont, le plus grand producteur mondial de la dynamite et la poudre sans fumée, a fait inouï des bénéfices nets de 250 millions de dollars.

OPEL est la filiale Alemande de GM.

Du Pont de la General Motors Co. a financé les milices terroristes organisme pour mettre fin à la syndicalisation dans ses usines du Midwest. Surnommé le "Black Legion». Depuis la Seconde Guerre mondiale, du Pont a continué à être un instrument de gouvernement des États-Unis et de Londres de production d'armes. Du Pont, en plus de fournir des matières plastiques, le caoutchouc et les textiles pour les entrepreneurs militaires, Du Pont a inventé de nouvelles formes d'explosifs et de propulseurs de fusée, fabriqué de nombreuses armes chimiques et a joué un rôle dans la construction de la première usine de production de plutonium pour la bombe atomique. Il a diffusé l'agent orange et Napalm, détruisant ainsi des millions de vies, et pompé les moyens de subsistance et l'ensemble des écosystèmes en Asie du Sud-Est.

DU PONT ET GM = DES CRIMINELS INTERNATIONAUX

Le Du Pont du Co., et GM en particulier, a été l'un des principaux responsables militaires de nazis efforts pour éliminer le communisme de la carte de l'Europe. In 1929, GM bought Adam Opel, Germany’s largest car manufacturer. En 1929, GM a acheté Adam Opel, en Allemagne le plus grand constructeur automobile. En 1974, un sous-comité sénatorial sur les monopoles et antitrust a entendu le témoignage d'chercheur Bradford Snell prouvant que, en 1935, GM a ouvert une usine Opel de fournir les nazis avec la Campagne «éclair» des camions militaires. En reconnaissance pour cette aide, Adolf Hitler attribué GM Le chef de l'exécutif pour des opérations à l'étranger, James Mooney, avec l'Ordre de l'aigle allemand (première classe).Outre des camions militaires, de l'Allemagne travailleuses GM également la production de véhicules blindés, des chars et des moteurs de bombardiers.









Alors que les bruits de bottes se font entendre en Europe, les grandes firmes américaines, soit directement, soit par leurs filiales, gérées depuis des pays neutres, notamment la Suisse, arment le Reich. Ainsi General Motors. A Noël 1936, James Mooney, vice-président de la branche européenne, est à Berlin, pour discuter avec Hjalmar Schacht, ministre des Finances du Reich. Commentaire atterré de l'ambassadeur américain, William Dodd, cité, à l'époque, dans le New York Times : « Une clique d'industriels américains est diablement attirée par la création d'un Etat fasciste qui supplanterait notre démocratie et qui travaillerait étroitement avec les régimes fascistes en Allemagne et en Italie. » Le diplomate reprend aussi les propos tenus par un « important dirigeant de l'un de nos plus grands organismes financiers » prêt à installer le fascisme en Amérique « si le président Roosevelt continue sa politique progressiste notamment en matière sociale ».



Ce qui n'alarme pas outre mesure Mooney qui, basé en Angleterre, multiplie, tout au long du mois d'avril 1939, les allers et retours entre
Londres et Berlin où il rencontre tout ce que l'Allemagne nazie compte de personnages importants. Mooney est un ami du Reich. En 1938, il a été décoré par Hitler en personne (comme le président d'IBM Thomas Watson ou l'aviateur Charles Lindbergh) de l'ordre allemand de l'Aigle , une distinction réservée aux étrangers. Il est aussi le plus gros investisseur du German American Trade Board, la Chambre de commerce









===================

CARTELS BRITANNIQUES DE LA DROGUE

Alors l'Angleterre fabrique des guerres, et pendant ce temps, ils peuvent mondialement faire le Commerce International de leurs drogues.....





======================

GENERAL ELECTRIC MANIPULÉ PAR LONDRES

Philip D. Reed, PDG de General Electric Co., compagnie qui avait supprimé le carbure de tungstène en faveur de Krupp et financé Hitler, arrive à Berlin pour mener à bien une mission commandée par le secrétaire au Commerce Averell Harriman.



===================



... UNE GUERRE COMME COURSE MONDIALE À LA TECHNOLOGIE....

La Standard Oil et la Chase Bank, tous deux sous contrôle de la famille Rockfeller, investirent massivement dans l'Allemagne nazie, tout comme le firent les maisons de courtage les plus en vue de Wall Street. Ces transactions ne cessèrent pas à l'avènement de la guerre. Standard Oil envoya du pétrole aux Nazis via la Suisse jusqu'en 1942 et collabora avec I.G. Farben, la firme qui fabriquait le Zyklon B utilisé dans les chambres à gaz des Nazis et qui faisait fonctionner une usine de caoutchouc synthétique en utilisant la main-d'uvre des déportés d'Auschwitz.

Méfiez-vous tous de GM, de Ford, de IBM, de IT&T, de ….. Ils ont tous armé la guerre Londonienne d’HITLER



Oui, méfiez-vous d’eux, car ils sont IMPUNIS, et ils doivent tous subir un Procès Mondial pour les crimes de guerre à lesquels ils ont tous concourus.



MP 43 / 44, 1943

Fusil d'assault coup par coup / rafales libre 600 cps/min



Ces Multinationales milliardaires de la Couronne d’Angleterre établies aux États-unis et un peu partout dans le Monde Entier continuent d’être dangereuses pour l’Humanité



Attention = GM, IBM, FORD…… se sont introduits partout sur nos Conseils de Villes, dans nos Comités et Organismes, dans nos Partis Politiques, dans nos Conseils scolaires et universitaires surtout, sur les Comités des Banques et des Caisses Populaires ….. et ils contrôlent ainsi nos vies et continuent de nous jeter dans une vie misérable de luttes permanentes les uns sur les autres….

"Que cette guerre dure le plus longtemps possible !" Pauwels montre que : 1. Une grande partie du patronat US était pro-Hitler dans les années 30 et 40. 2. Cela n’a changé qu’au moment où les ventes des firmes US furent mises en danger par l’agressivité commerciale allemande en Amérique latine et ailleurs. Et par les occupations japonaises qui confiquaient tout le commerce en Asie.

En fait, les Etats-Unis jouaient double jeu. Ils souhaitaient que la guerre dure longtemps. Pourquoi ? D’un côté, les énormes profits que leurs sociétés réalisaient en Allemagne étaient en croissance. De l’autre côté, ils s’enrichissaient en prêtant à la Grande-Bretagne qui supportait tout le poids financier de la guerre. Washington posait d’ailleurs comme condition que Londres abandonne ses colonies après la guerre. Ce qui fut fait. Les Etats-Unis ont réussi à profiter de la Deuxième Guerre mondiale pour affaiblir leurs rivaux et devenir la seule superpuissance capitaliste.

Mussolini, Hitler et Göring devant la carte de la Tchécoslovaquie pendant la conférence de Munich

=========================



Toute la famille BUSH, depuis 2 siècles, est employée par la Couronne d'Angleterre comme DES FAISEURS DE GUERRES. Ainsi, les Bush, sur commandes Britanniques, ont fabriqué les Grandes Révolutions, les 2 Guerres Mondiales, la Guerre Anti-terroristes (ceci inclus l'attentat du Word Trade Center et tous les autres attentats et COUPS d'ÉTATS)...... car ce sont des FABRIQUANTS DE GUERRES utilisés par Londres pour DIVISER POUR RÉGNER afin de justifier l'intervention militaire là où le ROyaume0Uni le souhaite.



=========================

S C O O P

ET FAITS/secrets Dévoilés

Quelques-uns des personnages impliqués tels Joseph P. Kennedy (père de l'ancien président assassiné des États-Unis) et qui était ambassadeur américain en Angleterre: donc un des intermédiaires au service de Londres pour cette Guerre Mondiale. L'Angleterre par Joseph Kennedy et Ben Smith, l'opérateur de Wall Street, ont versé une somme d'argent considérable

pour la cause allemande. Ben Smith a fréquenté le clan de Clivedden, un groupe d'aristocrates et d'industriels anglais ouvertement pronazis. Tout comme Joseph Kennedy, Ben Smith s'est enrichi à la Bourse dans les années 1930. Il est aussi connu des Renseignements généraux à Paris. Il est à la tête de plusieurs affaires, notamment des mines d'or au Canada, de la société de caoutchouc General Tire à New York et de la banque Thompson et Mackinoon. Il est aussi l'un des personnages les plus influents du New York Stock Exchange, la Bourse américaine. En Europe, il acquiert des brevets pouvant être exploités aux Etats-Unis. Une note de l'ambassadeur de France à Washington, de novembre 1939, signalait que Smith avait attiré l'attention de lord Forbes, attaché de l'Air de Grande-Bretagne à Bucarest. Il tentait de vendre de l'aluminium à l'Allemagne par l'entremise de la Roumanie.



L'Équipe de gestion de l'effort de guerre de la Fisher Body Division de GM.

Nombreuses composantes de B-29 de Boeing Heavy Bomber y compris aile assemblées, YB-29 de Boeing Superfortress, XB-19A Douglas Experimental Heavy Bomber, ainsi que d'autres armements et d'assemblage



Ses documents irréfutables prouvent qu’une grande partie des sociétés US ont carrément collaboré avec Hitler, et pas seulement au début de la guerre : Du Pont, Union Carbide, Westinghouse, General Electric, Goodrich, Singer, Kodak, ITT, JP Morgan... Pire. La grande nouveauté stratégique d’Hitler, ce fut la "Blitzkrieg", la guerre-éclair : porter très vite ses troupes au coeur de l’adversaire. Pour cela, deux conditions indispensables : des camions et de l’essence. L’Allemagne n’ayant aucun des deux, c’est Esso qui a fourni l’essence, tandis que les camions provenaient des usines allemandes de Ford et General Motors.

====================

F O R D

ET L'ANTISÉMITISME

Contrairement à la croyance répandue, Henry Ford n’invente pas l’automobile. C’est plutôt un certain Karl Benz qui accomplit l’exploit en 1885. . . Contrairement à la croyance répandue, la chaîne de montage n’a pas été inventée par Henry Ford. La chaîne de production avait été conçue par Oliver Evans en 1780 et la chaîne d’assemblage proprement dite fut l’œuvre de Eli Whitney, autre fils de fermier états-unien né dans la région de Boston, qui organisa ainsi sa fabrique de mousquets en… 1801 ! Une chaîne d’assemblage a également été inaugurée la même année en Angleterre par le Français Marc Brunel. Avec ITT, Londres place ce groupe d'hommes à tous les échelons de l'appareil militaro-industriel américain.



Le général Douglas MacArthur au service du Cardinal Spellman



LIENS ENTRE LES BRITANNIQUES ET LES ALLEMANDS

Autre ville d'Europe où se joue la destinée de l'Europe en guerre : Berne. En Suisse, les Etats-Unis disposent d'une ambassade dont un des diplomates cumule plusieurs casquettes. Allen Dulles est alors à la tête du bureau de l'OSS - future CIA dont il deviendra après-guerre directeur. Il est aussi avocat d'affaires. Avec son frère, John Foster Dulles, (secrétaire d'Etat américain dans les années 1950), il dirige le cabinet Cromwell & Sullivan qui représente les intérêts de firmes américaines, telles l'Allied Chemical Company ou la General Aniline & Film Corporation, toutes deux ayant des liens avec le conglomérat allemand IG Farben. Cromwell & Sullivan est en relation d'affaires directe avec le cabinet allemand Albert & Westrick, celui-là même qui défend les intérêts d'ITT.

Dulles a pour mission d'organiser cette guerre. Et qui choisit-il pour s'entourer ? Exclusivement des fils des grandes familles industrielles américaines, ayant toutes des relations d'affaires privilégiées avec le régime nazi ! Paul Mellon, fils d'Andrew du trust de l'aluminium Alcoa ; Junius et Henry Morgan de la banque du même nom ; Alfred DuPont (DuPont de Nemours), William Van Allen (famille Astor). A Zurich, Dulles place également un vice-consul, très actif, ancien directeur de la banque Schroder de New York. Allen Dulles a un pied dans l'espionnage, un autre dans les affaires.

Et pendant ce temps, les patrons de GM continueront de siéger au conseil d'administration d'Opel durant toute la guerre.... Mieux encore, les registres d'Opel (une filiale de GM) révéleront que, de 1942 à 1945, la firme élaborera sa stratégie industrielle en coordination étroite avec ses usines éparpillées dans le monde, notamment avec GM Japan, GM Continental (Anvers), GM China, GM Uruguay et GM Brésil. En 1943, alors que la firme équipe l'aviation américaine, sa filiale Opel produit les moteurs du Messerschmitt 262, le premier chasseur à réaction au monde. Capable de voler à près de 1 000 km/h, cet appareil surclasse le P-510 Mustang américain.



FORD se lança dans la production massive de munitions, accumulant des millions de dollars.



COMMENT LONDRES PAR HENRY FORD PRÉPARA L'ALLEMAGNE ET HITLER.......

En 1918, Ford acquiert un tout petit journal, le Dearborn Independent. Homme de conviction, Ford y publie les Protocoles des Sages de Sion ! Les idées répandues dans ce journal étaient notoirement anti-immigration, anti-ouvrières et anti-sémites.

Ce journal publia, au cours des années 20, LE PROTOCOLE DS SAGES DE SION, un document anti-sémite qui préparait les généraux de tous les pays à ces deux Guerres Mondiales. Adolf Hitler en fit une lecture admirative. Hitler afficha une photo de Ford sur son mur et parla même de lui dans son excellent petit caca intitulé Mein Kampf (Mon Combat). Monsieur Hitler proclama même : « Je ferai de mon mieux pour mettre en pratique les théories de Ford en Allemagne et je concevrai une voiture du peuple (la Volkswagen), sur le modèle de la Ford-T. »

Le Dearborn condamna malgré tout les pogroms. En fait, ils condamnèrent surtout les juifs eux-mêmes, qu’ils tenaient pour principaux responsables de ces déplaisants désordres.



Russie : En 1929, l'année du Crash, un autre de ses admirateurs, Josef Staline, fit construire par Ford une usine modèle à Gorky, capable de produire 100 000 véhicules par année, le tout assorti d’un contrat d’achat de produits Ford d’une valeur de 30 millions.

Espagne : Lorsqu’une coalition de libéraux, de marxistes et de socialistes remporta les élections en 1936, le Général Franco, fort de sa longue expérience des guerres coloniales en Afrique et soutenu financièrement par Hitler et Mussolini, attaqua la république à l'aide d’une armée de traîtres, de fascistes et de mercenaires. Son groupe était sur le point de perdre la guerre civile quand ses amis de Ford, General Motors et Studebaker lui firent cadeau de 12 000 véhicules divers... Ford continua à opérer dans l’Espagne Franquiste jusqu’à la mort du dictateur et le gouvernement des États-Unis investit massivement dans la consolidation du tyran, considérant Franco comme un allié dans la Guerre Froide.



Allemagne : En 1922, la révolte bavaroise du parti National Socialiste d’Adolf Hitler reçut un appui de taille lorsque Henry Ford y contribua 70 000 $. Il continua de soutenir Hitler tout au long des années 20 et 30.



En 1928, Ford Motors fusionna 40 % de ses intérêts en Allemagne avec ceux du cartel I.G. Farben, la compagnie pro nazie des Warburg. Carl Bosch de I.G. Farben devint le président de Ford-Werke, alors que Edsel Ford, le fils de Henry rejoignit le conseil d’administration de I.G. Farben Amérique.



Ford était un ami intime du célèbre pilote Charles Lindbergh, président du parti pro-nazi America First. frod, terrifié par le communisme, qui risquait de « noyer la race blanche dans une mer de Jaunes, de Noirs et de Bruns », il prônait ouvertement une alliance Américano-Germanique contre la Russie soviétique.



Unilever a collaboré avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale en fonction de ce lien-"des liens étroits avec Hitler" www.newint.org/issue172/keynote.htm





IBM et l'Holocauste



Voyez la suite et vous comprendrez tout comme moi l’ampleur du danger qu’ils représentent contre les populations de la terre.



Planing familial des multinationales de Londres (GM, FORD…..) pour diminuer les naissances

<<Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine, la maladie ET LA VACCINATION>>!



C’est ce qu’a déjà dit M. Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale et ancien secrétaire d’État des U.S.A. qui ordonna des bombardements massifs du Vietnam et qui était un instigateur du P.E.V. (Programme Élargi de Vaccination).





=========================

Ces cartels, instruments des britanniques

Voici coment le Royaume-Uni récompense ses espions et pions

Après la guerre, James V. Forrestal, ancien PDG de Dillon, Read et vice-président de General Aniline and Film, est passé du poste de sous-secrétaire à la Marine à celui de secrétaire au Commerce. Robert A. Lovett, ancien collaborateur de Brown Brothers, Harriman, est passé du ministère de la Guerre, où il était soussecrétaire, au département d’Etat, avec le même rang. Après avoir été ambassadeur en Russie et en Grande-Bretagne, W. Averell Harriman est nommé secrétaire au Commerce, puis, plus tard, ambassadeur sans portefeuille du plan Marshall. Draper lui-même avait été nommé soussecrétaire de l’Armée en 1947, avant de démissionner pour reprendre son poste de vice-président de Dillon, Read. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, le



============================

Avant la Deuxième Guerre mondiale, les 250 plus grosses firmes américaines contrôlaient deux-tiers des avoirs industriels aux Etats-Unis, dont la majorité était dans les mains d’une centaine de sociétés. Après la guerre, les cent plus grandes entreprises, appartenant à huit groupes financiers, contrôlaient non plus les deux-tiers, mais les trois-quarts de l’économie industrielle américaine. « Tout comme les six plus grandes compagnies financières allemandes étaient entremélées aux sociétés industrielles dominantes, dans l’économie américaine, il y a huit grandes unités financières qui ont obtenu un degré de pouvoir comparable ici. Ce sont : 1) le groupe Morgan, qui contrôle United States Steel, General Electric, Kennecott Copper, Americain

Telephone and Telegraph, International Telephone and Telegraph ; 2) les intérêts Rockefeller, dont les sociétés Standard Oil et la Chase National Bank ; 3) le réseau Kuhn Loeb de gaz, électricité et eau ; 4) les avoirs de Mellon, dont l’Aluminium Co, Gulf Oil, Koppers, Westinghouse Electric ; 5) le groupe de Chicago, dont International Harvester et les conserveries ; 6 ) les intérêts du

Du Pont de General Motors, EI du Pont de Nemours, et United States Rubber ;

7 ) le groupe de Cleveland, avec Republic Steel, Goodyear et autres, et 8 ) le

groupe de Boston, dont United Fruit, Stone and Webster Utilities et la First

National Bank of Boston. »

===============

*** A Londres se trouve, cependant, comme à Rome avec le Vatican, un Etat séparé, indépendant, la "CITY ".

La "CITY ", qualifiée comme le "mile carré" le plus riche du monde, occupe au coeur de Londres 2,7 kilomètres carrés. Elle passe pour avoir 4.600 habitants et 500.000 emplois. Le gouvernement de la "CITY " c'est la "COURONNE ", composée de 13 hommes régis par le roi de la "CITY ", le "LORD MAYOR". C'est là que se trouvent les plus riches et les plus puissantes institutions économiques d'Angleterre, comme la Banque d'Angleterre contrôlée par Rothshild, la Lloyd's of London, la Bourse de Londres, les bureaux de konzerns commerciaux à la renommée internationale ainsi que la "Fleet Street ", le coeur du monde de la presse et de l'édition. La "City " ne fait pas partie de l'Angleterre. Elle n'est ni sous le contrôle de la monarchie ni sous celui du Commerce International.. En réalité c’est le Royaume-Uni (L’Alliance de l’Angleterre avec l’Écosse et l’Irlande) qui gouverne secrètement le tout.

===========================

Les États sont les ennemis des peuples pour ces élites dirigeantes

« L’ÉTAT DÉFEND LES RICHES CONTRE LES PAUVRES » dit le célèbre économiste Adam Smith.

Et il ajoute « L’ÉTAT DIMINUE LE FARDEAU DES RICHES EN VOLANT LE BIEN COLLECTIF ».

Adam Smith affirme que c’est cette réduction d’impôt chez les riches qui contribue à la dette gouvernementale.

« Pour gouverner avec succès, il est nécessaire de multiplier tellement les défauts du peuple, les habitudes, les passions, les règles de la vie en commun que personne ne puisse débrouiller ce chaos, et que les hommes arrivent à ne plus se comprendre entre eux … jeter la discorde dans les partis …. Désunir toutes les forces collectives. » Extraits tirés du document « Protocoles des Sages de Sion »





==================================



Avant d'aller plus loin, voyons ensemble cela......

================================



Mafias, Motards et Armées de la CIA et de l’Intelligence Service aux services de la Couronne d’Angleterre



Les Rothschilds (Banquiers de la reine-mère) possédaient aussi les agences d'information-medias Allemandes durant les deux guerres et ainsi contrôllaient le courant d'informations "pour les Allemands" et le reste du Monde.

Incidemment, quand les troupes Alliees entrèrent en Allemagne, elles trouvrent que les usines IG Farben, au coeur de la machine de guerre d'Hitler, n'avaient pas été détruites par les bombardements et de même, concernant les usines Ford- un autre supporter d'Hitler.

Bien à l’abris de tous soupçons

On nous fait croire que la Reine d’Angleterre n’est qu’un symbole : ne le croyez surtout pas!

Partout où la Reine va, les Premiers Ministres des Pays se retrouvent secondairement en arrière d’elle comme si ils n’étaient que son ombre.

LA REINE

Si ils réussissent à tout contrôler c’est qu’ils possèdent les 100 000 Banques dans le Monde et la majorité des Armées.















Et c'est avec leurs Navires et leurs Cargots qu'ils font le Commerce Mondial de la Drogue!

Pourtant aucun Médias ne les dénoncent, tous ont peurs de se faire assassiner par eux.



Théodore Roosevelt, disait en 1912 dans son programme électoral : "Derrière le Gouvernement visible siège un Gouvernement invisible (Reine et Pape) qui ne doit pas fidélité aux Peuples et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l'homme d'Etat." (Dieter Rüggeberg : "Gehimpolitik", p 75)



« La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions »,
Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l'Université Columbia le 12 novembre १९६३

« J’irai au cimetière voire les victimes de mes décisions, et je regrette que l’Administration m’aie caché tous ces secrets lors de ma mission de paix comme prétexte à instaurer la guerre contre l’Iraq car je n’aurai pas agi ainsi »

« Pour gouverner avec succès, il est nécessaire de multiplier tellement les défauts du peuple, les habitudes, les passions, les règles de la vie en commun que personne ne puisse débrouiller ce chaos, et que les hommes arrivent à ne plus se comprendre entre eux … jeter la discorde dans les partis …. Désunir toutes les forces collectives. » Extraits tirés du document « Protocoles des Sages de Sion »



CES ÉTATS FAISEURS DE MALADIES

<<Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire le taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine, la maladie ET LA VACCINATION>>! C’est ce qu’a déjà dit M. Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale et ancien secrétaire d’État des U.S.A. qui ordonna des bombardements massifs du Vietnam et qui était un instigateur du P.E.V. (Programme Élargi de Vaccination).

Des Décideurs qui pensent ainsi, c'est non seulement inquiétant mais cela est une preuve formelle et qui les accuses

En 1943 et 1944, les Etats-Unis d’Amérique avaient déjà étudié douze mille produits chimiques et en avaient sélectionné sept mille comme possibles armes de guerre… d’ailleurs, en 1945, un crime prémédité contre l’humanité est étudié en vue de détruire les rizières autour des grandes villes du Japon. Ces produits chimiques étaient les précurseurs des Agents chimiques utilisés au Viêt-nam.

Toutes les Banques mènent à celle d’Angleterre. En 1914, il y avait 23 500 Banques par actions aux USA. Et sur ces 23 500 banques, 14 500 étaient des banques d’État, 7 500 des banques nationales et 1 500 des Trusts de confiance!

Qui sont ceux en arrière de ces Mc Namara et la Banque Mondiale ?

Le Pape ? La REINE ?

via leurs banquiers Rotschild et financiers Rockefeller ?

via leurs centaines d'Ordres (Jésuite, Militaires espions....)?

========================

LES BATEAUX PIRATES DE… SA MAJESTÉ LA COURONNE D’ANGLETERRE.

===============================

Autres soupables du paupérisme et de la dépopulation et de la division des familles à part le Féminisme



imbéciles ou des insensibles.

La grippe espagnole, sortant des laboratoires Britanniques, et était une souche H1N1 particulièrement virulente et contagieuse.

En 1948, Heinrich Mueller, l'ancien chef de la Gestapo, a dit à son interrogateur de la CIA que la peste la plus dévastatrice de l'histoire humaine avait été créée par l’homme.

Il se référait à la pandémie de grippe de 1918-1919 qui infecta 20% de la population mondiale et tua entre 60 et 100 millions de gens. C’est en gros, trois fois autant que les morts et blessés de la WWI (Première Guerre Mondiale), et c’est comparable aux pertes de la WWII, néanmoins cette peste moderne a disparu au fond du trou de la mémoire. Mueller a dit que la grippe a commencé comme une arme de guerre bactériologique de l'armée US qui a infecté de façon ou autre les rangs de l'armée US au Camp Riley du Kansas en mars 1918, et s’est propagée autour du monde.

Il dit qu'elle « s’est libérée du contrôle », mais nous devons tenir compte de la possibilité horrible que « la grippe espagnole » était une mesure de dépopulation délibérée de l'élite, et qu'elle pourrait être utilisée encore. Les chercheurs ont trouvé des liens entre elle et l’actuelle « grippe aviaire ».

Il n'y avait rien « d’espagnol » dans cette grippe.



En politique, la communauté des haines fait presque toujours le fond des amitiés. Alexis de Toqueville

La Première Guerre Mondiale en fut une de GUERRE BIOLOGIQUE où les Britanniques ont infesté les Camps Allemands de leur saleté qui sortait de leurs laboratoires militaires telle LA GRIPPE ESPAGNOLE lancé par les Britanniques, et qui tua plus de 100 millions d'humains... Et personne n'en parle, les médias se taisent et les livres d'Histoire sont censurés par ces pays conquérants qui écrivent l'Histoire à leurs guises.

LA GRIPPE AVIAIRE



Il est facile pour les Pays qui font de la recherche militaire sur les micro-organismes comme agents biologiques possibles d'ARMES BIO-CHIMIQUES de les utiliser et de nous contaminer par voies des animaux: et comme cela il nous devient difficile d'incriminer ces Chercheurs militaires aux soldes des Pays Conquérants actuels.

======================================







=































==========================







« Le Gouvernement n’est pas la solution, il ne résous rien : LE GOUVERNEMENT EST LE PROBLÈME », a dit l’ex Président des Etats-Unis Ronald Reagan.

HORREUR.... Quand les États ont trop d’argent : ils inventent des guerres pour éviter de donner l’argent à leurs pauvres et pour maintenir leur système qui hiérarchisent des humains. Voilà à quoi ça sert des Armées! Et ils vident aussi les coffres du Trésor Public en donnant nos Fonds Sociaux aux multinationales à coups de crédits d’impôts et de privilèges fiscaux afin de dilapider nos surplus monétaires pour que jamais on pense à éliminer la pauvreté. Pour maintenir leurs hiérarchies et ne pas donner de l’argent à leurs pauvres : ils fabriquent guerres, chaos, dive

Toute la famille BUSH, depuis 2 siècles, est employée par la Couronne d'Angleterre comme DES FAISEURS DE GUERRES. Ainsi, les Bush, sur commandes Britanniques, ont fabriqué les Grandes Révolutions, les 2 Guerres Mondiales, la Guerre Anti-terroristes (ceci inclus l'attentat du Word Trade Center et tous les autres attentats et COUPS d'ÉTATS)...... car ce sont des FABRIQUANTS DE GUERRES utilisés par Londres pour DIVISER POUR RÉGNER afin de justifier l'intervention militaire là où le ROyaume0Uni le souhaite.





Sur cette Planète il n'y a qu'un Chef et c'est la REINE Élisabeth 11 depuis la mort de la Reine-Mère.

Ne vous y trompez pas: Londres domine toujours le Monde avec ses centaines de cargots, de navires, d'avions, de flottes de gueres, de sous-marins, et sont Armée Mondiale qu'est les États-Unis. Londres a des milliers de Banques et de Compagnies d'assurances (London Life) dans tous les Pays du Monde, des multinationales, des Mines d'OR/diamants/uranium...., et toutes les Banques mènent à celle de Londres, et puis 25 millions de soldats font Allégeances à la Reine...... On passerait ds journées à énumérer leurs possessions territoriales et financières. Mais je dois au moins vous rappeler que ..... pour dominer le Monde, LONDRES s'est associé avec GM, GE, Chrysler, Bombardier, ALcan, Rio Tinto....... Le Commonwealth. le G8 et tous les autres Traités sont une façon pour les Britanniques de passer par-dessus les Lois des États: car un TRAITÉ c'est une entente entre pays qui subordonne les lois des pays......

==============================





CONTRÔLE DÉMOGRAPHIQUE par les psychotiques qui parlent de ''surpopulation'' parce qu'ils ne veulent pas partager.

Réduction de la Population



Ford a été un ardent défenseur des plastiques de soja et de l’éthanol. L’idée géniale de brûler de la nourriture dans le moteur à combustion d’une voiture construite à 75% de protéines comestibles vient de lui. En 1942, il présenta réellement au public une automobile en plastique de soja fonctionnant à l’agrocombustible. Déplorable mais vrai, ce fut un bide total.

















héros de la honte et mafieux

=============================

Toujours revendique le maximum pour les 7 milliards d'humains sans exception



PAS DE PAIX TANT QUE l’Éducation enseignera la concurrence, la compétition au lieu des

Valeurs Fraternelles de l’Égalité, du Partage, de l’entraide, de la Sécurité Financière….

PAS DE PAIX TANT QUE l’on enseignera aux enfants à se comparer maladivement entre eux

au lieu de fraterniser et d’unir leurs personnalités

PAS DE PAIX TANT QUE des religions et des sociétés secrètes isoleront leurs adeptes en leurs faisant croire qu’ils sont meilleurs que les autres et que les autres sont mauvais



========================



TOUS DES HÉROS LORSQU'ON SERA POUR L'ÉGALITÉ ET LE PARTAGE ENTRE LES PAYS..... et dénonceront le mensonge de l'Égalité par l'Équité.



Les ÉLITES par leurs Écoles et leurs Médias, mettent dans la tête des gens les mêmes rêvent qu’ils ont : rêves de vengeances, rêves de pouvoirs malsains, rêves d’avoir des ‘’supers pouvoirs’’ pour imposer ses idéologies antifraternelles de la vie de combat à tous… mais toujours finement sous le prétexte de justice et de mépris. Tous leurs FILMS de guerres sèment en nous tous une morale ''Western'' de l'idée de ''Bons/méchants'': par exemple au début de tous ces films de COWBOYS ou ''Policiers'' il y a un meurtre et tout le long de ces films on nous fait tellement mépriser un prétendu ''méchant'' que tous à la fin du film ON SOUHAITE SA MORT! Et c'est comme cela depuis notre enfance: LA SECTE MONDIALE DES ÉLITES nous ont mis dans la tête leurs mentalités et leurs prisons de la haine..... sortons-en!

Les peureux et les impuissants se cherchent des héros (militaires) pour les sauver... HÉROS de l’HORREUR, du MÉRITE dans le combat et non le partage.... Ces ''Superman de la vie de combat et du mérite'', ces ''Batman de la concurrence et de l’équité inégalitariste des salaires''…. Tous jouent aux héros ÉLITISTES et mécréants se décernent des prix et des honneurs pour se rendre intouchables et passer honorablement à l'Histoire, ils aiment impressionner et nous maintenir sous eux.....

HÉROS MEURTRIERS, Conquérants sanguinaires, de la Compétition, de la Concurrence. HÉROS QUI TUENT AU LIEU DE SAUVER DES VIES. HÉROS qui tuent des ‘’méchants’’ humanistes parce qu’ils parlent trop d’unir dans le Partage.... Les Dirigeants de ce Monde ont toujours su utiliser les Bandits, les Pirates, les Sadiques, les Mafias, les Motards, les révoltés et exclus….. contre leurs propres populations…. Et les héros justiciers sanguinaires de la guerre.





Lorsqu’il est vainqueur, le meurtrier se croit héros. Et c’est ainsi que ces Conquérants assassins ont écrit l’Histoire à leurs façons et en se rendant intouchables en se sanctifiant et se glorifiant... On nous a fait croire que la guerre tuait les mauvais…. Et bien au contraire : les guerres ont tué les plus doux, les moins guerriers, les plus pacifiques, les populations non guerrières et moins assassines…. Il n’est resté que les moins nobles, les plus sadiques…. Non, les guerres ne favorisent que les mieux armés et trop souvent les plus exécrables.

Ce ne sont pas les Héros des pauvres. Il urge que nos artistes et scénaristes se décompétitionnent et inventent des HÉROS Fraternels qui gagnent sans combat et dans l'écoute, la douceur et le respect.... On ne perd qu'en combattant, dans le combat il y a toujours un perdant et dans le Partage tous y gagnent.....



''Certains se réjouissent de leurs victoires, d'autres de la saison des fraises''.



======================

« LES HÉROS ne tuent pas des vies mais cherchent à en sauver ; ce ne sont pas les Héros des riches mais les Héros des pauvres, les Héros du Partage, les Héros de l’Égalité, et les Héros de l’Entraide entre les Pays. Ils jouent aux héros, aux winners: qu’ils se sauvent eux-mêmes de leurs mentalités assassines de l’Élitisme et son taux de 67% de pauvres nécessaires pour maintenir leur hiérarchie cléricale du Mérite. Devenez LES HÉROS DE L'ÉGALITÉ MONÉTAIRE ET DU PARTAGE ENTRE LES PAYS.





=============================

« L’ÉTAT DÉFEND LES RICHES CONTRE LES PAUVRES » dit le célèbre économiste Adam Smith. Et il ajoute « L’ÉTAT DIMINUE LE FARDEAU DES RICHES EN VOLANT LE BIEN COLLECTIF ». Adam Smith affirme que c’est cette réduction d’impôt chez les riches qui contribue à la dette gouvernementale. C'est nous qui payons les employés d'Alcan en lui accrodant des privilèges financiers et de l'hydro-électricité gratuite....



Rio Tinto ALCAN

DE LA REINE



Rio Tinto Alcan doit nous rembourser les 60 milliards $ qu'elle doit aux populations en Impôts Reportés Cumulés!

--- Taxons-là de 10 % (soit 6 MM$ de revenus par an pour nous) jusqu'à remboursement …

SINON …

--- Ou saisissons Rio Tinto Alcan pour Impôts Reportés Cumulés Impayés

*** Et toujours répartir également entre tous les citoyens adultes ces impôts (les impôts sont LE BIEN COMMUN, c’est une taxe de 50% sur tout ce qui se produit dans NOTRE Société), pour que chacun à sa façon puisse contribuer à sa collectivité.



C’est la région qui fait vivre Alcan

et qui finance ses emplois
--->

En réalité, ces Milliardaires Entreprises ne paient aucun des salaires de leurs employés. Ces Riches Entreprises étrangères réussissent à faire payer aux populations les salaires de leurs employés par divers truchements: privilèges fiscaux, impôts reportés cumulés (à jamais), hydro-électricité gratuite, ,,,,,

Bref ils utilisent NOS Fonds Publics, et cet argent que nos élus leur accordent : c'est de l'argent qu'on a en moins (voilà pourquoi on est si pauvre, voilà qui explique l'EXODE et la baisse croissante des emplois....)



Les ''B.S. sont en haut : pas en bas :

Les vrais ''B.S.'': ce sont ces milliardaires Entreprises qui nous quêtent des crédits d’impôts; qui veulent avoir le monde pour une somme dérisoire; qui s’arrangent pour que ce soient les populations qui paient leurs employés par divers truchements fiscaux.

Alors que nos Héros modernes aillent chercher pacifiquement aux milliardaires ce qu'ils nous ont pris

=======================

En 1943 et 1944, les Etats-Unis d’Amérique avaient déjà étudié douze mille produits chimiques et en avaient sélectionné sept mille comme possibles armes de guerre… d’ailleurs, en 1945, un crime prémédité contre l’humanité est étudié en vue de détruire les rizières autour des grandes villes du Japon. Ces produits chimiques étaient les précurseurs des Agents chimiques utilisés au Viêt-nam.

Empoisonnement massif délibéré

Le bioterrorisme british-américain…

Un ancien officier militaire français, Marc Filterman, énumère divers genres d'«armes non conventionnelles » à haute fréquence... et il affirme que les États-Unis possèdele savoir-faire voulu pour provoquer des changements climatiques soudains (ouragans, sécheresses). Ils créent des catastrophes prétendues ''naturelles'' contre les pays pauvres et populeux (la Chine...). Aujourd'hui il y a des SATELLITES placés un peu partout dans le monde et ils peuvent créer des perturbations météorologiques oû ils le désirent. Pour en savoir plus, informez-vous sur le Projet HAARP de la Nasa (High frequency Active Auroral Research Project)...... http://www.dailymotion.com/video/xj5xm_ ... haarp_tech



http://video.google.fr/videoplay?docid=-4123082535546754758&hl=fr

NOS BASES MILITAIRES (sur ordres des anglo-américains) SAVENT CRÉER SÉCHERESSE, PLUIES ARTIFICIELLES, ORAGES, MARÉES, Tornades .....Et nous les tenons comme ''criminellement responsables des préjuduces que cela nous occasionnent''



SCOOP = RIO TINTO ALCAN

CES FAISEURS DE PLUIES ARTIFICIELLES AVEC.....


Parmi les certitudes, le brevet Welsbach. Ce brevet, pierre angulaire des chemtrails, n’est pas une rumeur. Enregistré en 1991 par le Bureau des brevets Etats-Uniens, il est aujourd’hui utilisé pour la manipulation du climat, consultable en ligne sur le site des archives du Bureau des brevets. Celui-ci recourt, pour l’essentiel, à trois substances : de l’aluminium, du baryum ainsi qu’un porteur synthétique à base de polymères.



SCOOP et SCANDALE -----»

1860, création du COMITÉ de RÉVOLUTION Internationale dont le Siège Social est à LONDRES, et il est protégé par la Reine VICTORIA.



La Reine VICTORIA tenait aussi bien en mains les fils de la Diplomatie eurpéenne = et cela donna naissance à l'ALLIANCE DES MOUVEMENTS RÉVOLUTIONNAIRES en 1867.



Ceci confirme mes dire, à l'effet que la majorité des révolutions ont été sciemment orchestrées par LONDRES. Et qui gagne toujours dans les révolutions et qui les financent? Les BANQUES! Et lorsqu'on sait que toutes les Banques remontent jusqu'à celle de LONDRES: alors on prouve que les Britanniques foutent le bordel partout dans le Monde et pour leurs seuls intérêts.











LINCOLN ASSASSINÉ PAR LES ORFÈVRES

(banquiers privés de l’époque mais aux soldes d’une Angleterre fondée sur l’esprit de domination par le ‘’Diviser pour régner). La Banque d’Angleterre fut créée par les marchands les plus riches de Londres qui s’étaient organisés en une espéce de compagnie financière. Elle était donc la propriété des ORFÈVRES qui pouvaient créer de la monnaie et endetter l’Angleterre.

Voici le fameux article que le TIMES (journal appartenant à la Haute finance) de Londres a écrit après l’assassinat de Lincoln qui venait de faire une Loi pour reprendre le contrôle de la monnaie sur les orfèvres, banquiers privés, et qui ont dit après son assassinat : «Si la funeste politique financière inaugurée récemment en Amérique du Nord doit se perpétuer, ce gouvernement doit être détruit ou il détruira toutes les puissances bancaires». Voilà pourquoi la Banque d’Angleterre, fondée par les marchands les plus riches de Londres, adopta le principe mafieux des orfèvres (des Banques privées).

Lincoln avait dit « Lorsque les Gouvernements émettront de la nouvelle monnaie gratuitement (et en fonction d’assurer à tous un bon pouvoir d’achat suffisant) : il n’y aura plus de limite au Progrès, aux avantages de vivre en collectivité et, au véritable progrès humain, les Gouvernements possèderont dès lors leurs propres monnaies sans l’emprunter. ils en pourront payer leurs dettes, se libérer de toutes leurs créances. Ils possèderont toute la monnaie nécessaire à leurs commerces, ils connaîtront une ère de prospérité sans précédent dans l’histoire de la civilisation… ».
===========================



Champignon atomique produit par l'explosion sur Hiroshima, le 6 août 1945


========================

=================





*** Les DIRECTEURS des Journaux sont responsables de cette désinformation et des maux sociaux que cela engendre.... Les citoyens ne sont pas plus intelligents ni plus informés que ne le sont les décideurs en arrière de nos Médias (qui limitent l'information par peurs ou paresse d'esprit et par un manque d'objectivité)

***



















OÙ SONT LES JOURNALISTES COURAGEUX
*** Nous accusons les MÉDIAS et leurs journalistes naifs de nous cacher cela, de ne pas avoir l'honnêteté de nous en parler, ni de nous informer abondamment sur tous les enjeux et les conséquences.... Mais à quoi ça sert d'avoir autant de Journaux et de Radios si c'est pour ne rien savoir.



La mobilisation de

l'Humanité s'impose

Si tous les pays qui se mobilisent actuellement pour lutter contre le Terrorisme s’étaient concertés de la même façon pour faire respecter les Droits Économiques de tous les humains et les Droits De Tous À UNE VIE DÉCENTE: nous n’en serions pas là! Si ce n’est pas une autre preuve de conspirations mondialement organisées alors nos Représentants sont des imbéciles ou des insensibles.











.... blog en amélioration.... à suivre ....





Cette page a été vue Compteur pour blog gratuit fois





============================





Bonjour à tous,



si j'ai travaillé aussi fort pour vous offrir ces 500 sujets de réflexions : ce n'est pas seulement pour déclencler et provoquer de l'activisme humaniste en vous tous, mais aussi pour qu'on profite de cette STRUCTURE INTERNATIONALE qu'est Internet au moins pour petit à petit, ENSEMBLE, développer des thèmes prioritaires...... tel UN GOUVERNEMENT MONDIAL composé de 7 milliards d'humains.







Faisons-le pacifiquement, intelligemment, avec ouverture d'esprit, et une grande liberté d'expression..... sans peur, sans manifestation, sans reproche, ......

Il est bien de dénoncer, d'informer et de questionner sans restrictions ni peurs des poursuites judiciaires et de savoir aussi nous en protéger et d'empêcher ceux qui ont le pouvoir et l'argent de nous intimider, de nous menancer de nous poursuivre dès qu'ils se sentent un peu lésés..... Chacun a droit à sa ''Liberté totale d'expressions''.





=======================



.... à suivre......



















.... blog en amélioration.... à suivre ....



*** Et ainsi vous contribuerez à progressivement améliorer pacifiquement les mentalités de nos dirigeants, et par ce fait, les conditions de vie de tous les humains..... Et cela peut se faire très rapidement si nous nous en donnons les moyens et que nous nous faisons confiance en nous entraidant chacun à sa façon. '









QUELQUES UNS DE MES BLOGS



où vous trouverez plus de 500 sujets HUMANISTES développés sans peur ni intérêt financier quelconque :

SOLUTIONS MONDIALES

http://gouvernementmondial.blogspot.com/

http://assassinats.blogspot.com/

http://solutionprevention.blogspot.com/

http://fruitspourtous.blogspot.com/

http://viesaineetpacifique.blogspot.com/

http://comprendretout.blogspot.com/

http://informationshumanistes.blogspot.com/

http://crimescontrenous.blogspot.com/

http://causesresolues.blogspot.com/

http://denonconslestraitres.blogspot.com/

http://faitsconstats.blogspot.com/

http://sedemeler.blogspot.com/

http://mentalitesdeplorables.blogspot.com/

http://violencedeselites.blogspot.com/

http://scandalesinternationaux.blogspot.com/

http://sujetsinedits.blogspot.com/

http://alcanrio.blogspot.com/

http://poesiehumour.blogspot.com/

http://vosreponses.blogspot.com/

http://gifanimeviny.blogspot.com/

SOLEIL POUR TOUS

http://dwanrg.blogspot.com/ (Humanité Reine)

http://soleilpourtous.blogspot.com/

http://cielpourtous.blogspot.com/

http://concurrencepourdiviseretvolerlespays.blogspot.com/

http://vinyeden.blogspot.com/

http://paradispourtous.blogspot.com

http://rentepourtous.blogspot.com/

http://lexica-viny.blogspot.com/

http://lexika-eden.blogspot.com/

http://solutionsprioritaires.blogspot.com/

http://solutionmondiale.blogspot.com/

http://fruitpourtous.blogspot.com/

http://vinyeden.blogspot.com/

http://gouvernementmondial.blogspot.com/

viny.paradis.erg@gmail.com



VERGERS PARTOUT ET

FRUITS GRATUITS POUR TOUS



*** Ce BLog offre mes 500 sujets en ORDRE ALPHABÉTIQUE (il est en construction)





Cliquez sur cet hyperlien pour voir mon nouveau BLOG



http://vergerspartoutdansnosvilles.blogspot.com/
====================



*** Ces quelques 500 articles sont des extraits de mon immense document ‘’LEXYKA ou HUMANITÉ REINE’’, où j’y développe plus de 1500 thèmes à travers plus de 100 000 pages.



vous n’avez qu’à écrite sur GOOGLE « cielpourtous » ou « lexyka » ou « vinyeden » pour vous retrouvez dans quelques uns de mes blogs.



Ah oui, j'oubliais, Humanité Reine contient 78 livres que je suis en train de terminer et qui parlent de tous les sujets (amour, bonheur, jeunes, aînés, humanisme, éducation, économie, Religions, santé, éthique du bien commun, banques, Lois et Droits, Priorités, Constats, Solutions.....), et chacun d'eux a au moins déjà 400 pages.

Y-A-T-IL DES ÉDITEURS AUDACIEUX ET FRATERNELS ?



Partagez-nous vos critiques, vos SCOOPS, et vos solutions pour que nous en publions l’essentiel en cliquant ici soleilpourtous@hotmail.com













LIBERTÉ d’EXPRESSION DE CHACUN

Article 19: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."



par Viny Eden, soleilpourtous@hotmail.com



Cette page a été vue Compteur pour blog gratuit fois















Aucun commentaire: